écarbouiller

ÉCARBOUILLER

(é-kar-bou-llé, ll mouillées, et non é-kar-bou-yé) v. a.
Terme populaire. Réduire en fragments, en écachant. Écarbouiller la tète.
Enfin, finit la destinée Du redoutable Alcionée, De sa masse l'écarbouillant [SCARR., Gigantom. ch. v, dans LEROUX, Dict. comique.]
S'écarbouiller, v. réfl. Être écarbouillé. Il s'écarbouilla en tombant. Beaucoup de personnes prononcent escarbouiller.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ez ungs escarbouilloit la cervelle, ez autres rompoit bras et jambes [RABEL., Garg. I, 27]
    Ny plus ny moins que font ceux qui sont picquez de l'escorpion ; le plus souverain remede qu'ils ont, c'est de le tuer ou l'escarbouiller et l'appliquer sur la morsure et playe qu'il a faite [BRANT., Dames gal. t. I, p. 97, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Champen. écrabouiller ; Bruxelles, scrabouilles, le résidu du charbon non entièrement consumé. La forme du mot montre que c'est excarbunculare, réduire en charbon, et, de là, mettre en pièces (voy. ESCARBOUCLE).