échalas

échalas

[ eʃala] n.m. [ du gr. kharax, pieu ]
1. Pieu servant de tuteur à certaines plantes, notamm. à la vigne.
2. Fam. Personne grande et maigre.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

échalas

(eʃalɑ)
nom masculin
personne grande et maigre un grand échalas
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ÉCHALAS

(é-cha-lâ ; l's se lie : un é-cha-lâ-z aigu) s. m.
Bâton de longueur variable auquel on attache un cep de vigne. Botte d'échalas.
Les rois boiront, Tous en rond ; Les lauriers serviront D'échalas à nos vignes [BÉRANG., Grande orgie.]
Fig. C'est un vrai échalas, se dit de quelqu'un qui est maigre et mince.
[La Chaise, capitaine de la Porte] C'était un grand échalas, prodigieux en hauteur [SAINT-SIMON, 50, 85]
Se tenir droit comme un échalas, affecter de se tenir fort droit. On dit dans le même sens : il a avalé un échalas.
Bâton de frêne propre à faire une raquette.
Se dit des tringles pour treillage.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Eschalaz, bren [son], fuerre, tuile, ne doivent point de chaucie [, Liv. des mét. 278]
    Lance [il] portoit bele à mesure, Qui fu fete d'un escalas [, Fabliaux mss. n° 7615, t. II, f° 192, dans LACURNE]
  • XIVe s.
    Pour ce que en icelles vignes failloit mettre et employer lors environ dix javelles d'eschalas [DU CANGE, eschalacius.]
  • XVe s.
    Six jarbes d'escalas ou escharsons [ID., ib.]
    Eschalassons ou bastons à ploier et soustenir vigne [ID., ib.]
  • XVIe s.
    On les [les vignes] supporte avec paisseaux, eschallats, charniers, diversement nommés selon les endroits [O. DE SERRES, 178]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, charasson, charisson, charnier ; picard, écarats ; piémont. scaras ; bas-lat. eschara, scaratus, scaritio ; du bas-latin carratium, échalas (avec prothése de es), en grec, pieu.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

échalas

ÉCHALAS. n. m. Bâton d'un mètre ou deux de long que l'on fiche en terre pour soutenir un cep de vigne, un petit arbre, un arbuste. Planter, ficher, arracher des échalas.

Fam., Droit comme un échalas. Maigre comme un échalas.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

échalâs


ÉCHALâS, s. m. ÉCHALASSER, v. act. [1re é fer. 3e lon. au 1er; échalâ, lacé.] Échalâs est un bâton qu'on fiche en terre pour soutenir un cep de vigne. Échalasser, c'est garnir une vigne d'échalâs. = On dit en style proverbial, d'une persone maigre et sèche, que c'est un échalâs; et d'un homme qui afecte de se tenir droit, qu'il se tient droit comme un échalâs.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

échalas

stake, pale

échalas

heipaal, paal, staak

échalas

estaca

échalas

paliso

échalas

estaca, pilote

échalas

estaca, vara

échalas

[eʃalɑ] nmstake, pole (fig) (= personne) → beanpole
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005