échars, arse

ÉCHARS, ARSE1

(é-char, char-s') adj.
Vieux mot qui se dit d'une monnaie qui est au-dessous du titre légal. S. m. Ce qui manque à l'aloi d'une pièce. Cette monnaie a tant d'échars.

ÉTYMOLOGIE

  • C'est l'ancien adjectif eschars, qui signifie avare ; provenç. escars, escas ; espagn. escaso ; ital. scarso ; angl. scarce ; d'après Muratori, approuvé par Diez, d'un participe bas-latin excarpsus, de excarpere, excerpere, resserré, réduit ; d'où les acceptions dans les langues romanes.

ÉCHARS, ARSE2

(é-char, char-s') adj.
Terme de marine. Les vents échars sont des vents faibles qui changent subitement d'un rhumb à l'autre.

ÉTYMOLOGIE

  • Un vent échars (voy. le précédent) est un vent avare, c'est-à-dire très faible, qui donne peu.