échasse

Recherches associées à échasse: guignol

échasse

n.f. [ du frq. ]
1. Chacun des deux longs bâtons garnis d'un étrier permettant de marcher à une certaine hauteur du sol : Les bergers landais marchent sur des échasses.
2. Oiseau à plumage noir et blanc, aux pattes longues et fines, au long bec droit, qui niche près des lacs et des marécages.

échasse

(eʃas)
nom féminin
long bâton qu'on met sous les pieds pour se grandir un berger un clown monté sur des échasses

ÉCHASSE

(é-cha-s') s. f.
Bâton garni d'un étrier auquel on attache le pied pour marcher dans les terres marécageuses ou sablonneuses. Marcher avec des échasses. Fig. Être monté sur des échasses, avoir de longues jambes. Se dit aussi de souliers très hauts.
C'était [M. le duc] un petit homme ventru, monté sur des échasses ; tant ses souliers étaient hauts [SAINT-SIMON, 93, 234]
Par une seconde figure, monter sur des échasses, s'efforcer de se grandir dans l'opinion des autres.
Le nain monte sur des échasses ; Que de nains couronnés paraissent des géants ! [VOLT., Lett. Prusse, 111]
Monté sur des échasses, qui se guinde, qui emploie les grandes paroles, les grands sentiments.
[Canillac] Toujours sur les échasses pour la morale, l'honneur, la plus rigide probité, le débit des sentences et des maximes [SAINT-SIMON, 393, 79]
Fig. Des échasses, des choses qui font paraître plus grand.
....Ces vers.... Montés sur deux grands mots comme sur deux échasses [BOILEAU, Sat. IV]
L'hyperbole aux longues échasses [GRESSET, les Ombres.]
Les échasses de l'étiquette Guindent bien haut un cœur bien bas [BÉRANG., Vertu de Lis.]
Terme de maçon. Règles de bois entaillées, qui servent à marquer la longueur et la largeur des pierres lorsqu'on les taille. Perches qui servent à soutenir les boulins pour échafauder.
Terme de zoologie. Genre d'oiseaux à jambes très longues.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Fetes eschace de fresne ou de seü [sureau] [, Bat. d'Aleschans, V. 1520]
  • XIIIe s.
    S'avoit un pié chaucié, Et l'autre avoit trenchié, Si aloit à eschace [avec une jambe de bois] [, Fabliaux mss. n° 7218, f° 259, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Il le fault juger par luy mesme, non par ses atours.... la base n'est pas de la statue ; mesurez-le sans ses eschasses [MONT., I, 325]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, hèse ; namurois, chache ; rouchi, écase, écache ; de l'ancien flamand schaetse, échasse ; holland. schaats, échasse et patin.

échasse

ÉCHASSE. n. f. Un des deux longs bâtons, à chacun desquels il y a une espèce d'étrier attaché, ou un fourchon du bois même, dans lequel on met les pieds, soit pour paraître plus grand, soit pour marcher dans les terrains sablonneux ou marécageux, ou parmi les hautes herbes. Être monté sur des échasses. Marcher avec des échasses.

Être monté sur des échasses signifie figurément et par plaisanterie Avoir l'esprit guindé, parler d'une manière emphatique et employer de grands mots ou Affecter de grands airs pour se faire remarquer.

Traductions

échasse

תמירון (ז)

échasse

stelt, stelten, steltloper

échasse

chůdy

échasse

stilt

échasse

pitkäjalka, puujalka

échasse

trampolo, cavaliere d’Italia

échasse

szczudło

échasse

gigalja, hodulja, štula

échasse

高跷

échasse

Stilt

échasse

[eʃas] nfstilt