échaudé, ée

ÉCHAUDÉ, ÉE1

(é-chô-dé, dée) part. passé d'échauder 1
Lavé à l'eau chaude. Un cochon de lait échaudé.
Brûlé avec de l'eau chaude. Échaudé par la chute d'une cafetière bouillante. Chat échaudé craint l'eau froide, c'est-à-dire quand on a éprouvé quelque grande peine, quelque désappointement, on en redoute jusqu'à l'apparence.
Quoique chat échaudé ait la réputation de craindre l'eau froide.... [VOLT., Lett. en vers et en prose, 105]
On dit dans un sens analogue : chien échaudé ne revient pas en cuisine.
Terme de la préparation des harengs pêchés. Harengs échaudés, harengs qui ont été poussés à un feu trop vif.
Terme rural. Blé échaudé, blé dont le grain, maigre et flétri, contient peu de farine. Graines échaudées, graines qui, semées sur une couche très chaude, ont de la sorte perdu leur germe.