éclairé, ée

ÉCLAIRÉ, ÉE

(é-klè-ré, rée) part. passé.
Qui reçoit une lumière. La terre éclairée par le soleil, par la lune. Être nourri, logé, éclairé, avoir la nourriture, le logement et l'éclairage. Cet appartement est bien éclairé, mal éclairé, le jour y pénètre d'une manière suffisante, insuffisante. Fig.
.... les lieux Honorés par les pas, éclairés par les yeux De l'aimable et jeune bergère Pour qui, sous le fils de Cythère, Je servis, engagé par mes premiers serments [LA FONT., Fabl. IX, 2]
Qui a beaucoup de clartés, de lumière sur les choses. Homme éclairé. Juge éclairé.
L'âge le rendra plus éclairé en honnêtes gens [MOL., Crit. de l'Éc. des femmes, 5]
Tout éclairée qu'elle était, elle n'a point présumé de ses connaissances, et jamais ses lumières ne l'ont éblouie [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Un peuple éclairé des lumières de l'Évangile [MASS., Profession religieuse, Sermon 1]
Allons dans cette immense région hyperborée [la Russie], qui était si barbare il y a quatre-vingts ans et qui est aujourd'hui si éclairée et si invincible [VOLT., Voyage de la raison.]
Il repartit accompagné d'Acunha et d'Artieda, deux jésuites éclairés, qu'on chargea de vérifier ses observations et d'en faire d'autres [RAYNAL, Hist. phil. IX, 11]
On dit de même : jugement éclairé, critique éclairée.
Vous avez l'esprit trop éclairé pour ne pas voir de quelle source partent les choses qu'on vous dit [MOL., Sicil. 12]
Un si bas, si honteux, si faux christianisme Ne vaut pas des Platons l'éclairé paganisme [BOILEAU, Épît. XI]
Il aurait cru manquer à la partie la plus essentielle de son état [juge], si, comme il sentait ses intentions droites, il ne les rendait éclairées [FLÉCH., Lamoignon.]
Éclairci, mis en évidence.
Ainsi la fraude, s'il y en eût pu avoir, eût été éclairée de trop près pour réussir [BOSSUET, Hist. II, 13]
Le dédale des cœurs en ses détours n'enserre Rien qui ne soit d'abord éclairé par les dieux [LA FONT., Fabl. IV, 19]
Observé, espionné. Il était éclairé de trop près pour pouvoir dérober longtemps la connaissance de son intrigue. Ce jardin est trop éclairé, c'est-à-dire la vue des voisins y pénètre trop.

SYNONYME

  • CLAIRVOYANT, ÉCLAIRÉ, INSTRUIT. Le clairvoyant est celui qui y voit clair ; l'éclairé, celui qui a des clartés ; l'instruit, celui qui a de l'instruction. Il y a cette différence entre clairvoyant et éclairé, que le premier se dit des lumières naturelles, et le second des lumières acquises. On est clairvoyant par un don de la nature ; on devient éclairé par l'étude et la réflexion. Ce qui distingue l'homme éclairé de l'homme instruit, c'est que le premier a des clartés des choses et que l'autre a simplement connaissance des choses ; un homme instruit peut n'être pas éclairé ; cette dernière qualité impliquant que l'on sait faire une application convenable des lumières acquises. Ajoutons que l'instruction peut se composer de notions qui ne sont pas justes. Ainsi la théorie chimique avant Lavoisier était un tissu d'erreurs ; celui qui saurait parfaitement toute cette théorie et les preuves qu'on croyait en avoir, serait instruit sans doute, mais fort peu éclairé.