éclisse

éclisse

n.f. [ du frq. slitan, fendre ]
1. Lame de bois que l'on a fendu : Des éclisses de châtaignier.
2. Support d'osier ou de métal qui sert à l'égouttage des fromages.
3. Plaque d'acier réunissant deux rails par leur extrémité.
4. Vieilli En médecine, attelle.

ÉCLISSE

(é-kli-s') s. f.
Éclat allongé de bois.
Les bourreaux enfoncent dans les plaies de l'ami de Chactas des éclisses de pin enflammées [CHATEAUB., Natch. II, 61]
Le boulet plein pénètre plus avant [dans la cuirasse de fer d'un vaisseau], mais il enlève une espèce de bouchon de fer, tandis que l'obus éclate et projette de toutes parts un nombre épouvantable de morceaux de métal et d'éclisses [FONVIELLE, Presse scientifique, 1863, t. I, p. 452]
Nom qu'on donne au bois de fente et aux petits ais qui servent à faire des ouvrages légers. Osier tendre et plané pour border le moule du panier. Bois plat et mince dont on fait les côtes d'un luth, les parois d'un violon. Petit ais de bois qui soutient les plis d'un soufflet.
Terme de chirurgie. Nom donné aux soutiens de bois, ou d'autre matière, qui s'appliquent sur les fractures. Terme de vétérinaire. Petites attelles qu'on applique sous le pied du cheval pour maintenir le pansement de plaies de la sole et de la fourchette.
Rond d'osier sur lequel on fait égoutter le lait caillé et le fromage. Second rang de tronçons de bois disposés dans un fourneau pour faire du charbon.
S. f. pl. Terme de pêche. Ancien instrument de pêche.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Envers le ciel envolent les escicles [, Ch. de Rol. LV]
  • XIIe s.
    Bastuns de rosel [roseau] pesceed [brisé] qui, si l'um se apuied, tost falsed e despiesced ; e entrent les esclices en la charn e percent la main [, Rois, 408]
  • XIIIe s.
    Ô lui ert [avec lui était] li rois de Galice, Qui fait de mainte lance esclice [, Partonopex de Blois, ms. f° 151, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Avant que mettre le caillé dans les esclisses ou cagerottes [O. DE SERRES, 287]
    Sus, troupeau, deslogeons, j'ay d'esclisse et d'osier, Achevant ma chanson, achevé mon panier [RONS., 732]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, éclèche, morceau de bois menu ; eclisses, brins de bois ; norm. écliche, éclat de bois. Le même que clisse (voy. ce mot).

éclisse

ÉCLISSE. n. f. T. d'Arts. Bois de fente qui sert à faire des seaux, des minots, des tambours, etc.

Il se dit aussi des Plaques de bois minces dont on fait les parois des violons, des violoncelles et autres instruments à cordes.

Il désigne aussi, en termes de Médecine, une Petite plaque de bois ou de carton qu'on applique le long d'un membre fracturé pour contenir les os dans une situation fixe. Mettre des éclisses. On n'ôte les éclisses qu'après un certain temps.

Il se dit encore d'un Petit rond d'osier ou de jonc sur lequel on met égoutter le lait caillé pour en faire des fromages.

En termes d'Arts, il se dit d'une Pièce d'acier destinée à relier les rails les uns aux autres.

éclisse


ÉCLISSE, s. f. ÉCLISSER, v. a. [Éklice, : 1re é fer. 3e e muet au 1re, é fer. au 2d.] Éclisse, morceau de bois pour serrer les membres rompus. Trév. Bâton plat pour tenir en état un bras, ou une jambe cassés. Rich. Port. La description de l'Acad. est plus étendûe, mais celle du Rich. Port. sufit pour doner une idée de la chôse. = 2°. Eclisse est aussi un petit rond de jonc ou d'osier, sur lequel on met égoutter le lait pour faire des fromages. = Éclisser, c'est mettre des éclisses (n°. 1°.) le long d'une fracture.

Traductions

éclisse

סד (ז)

éclisse

шина

éclisse

splint