éclos, ose

ÉCLOS, OSE

(é-klô, klô-z') part. passé de éclore
Sorti de l'œuf. Des poussins à peine éclos.
Qui est né, qui se montre.
Vois que sur ce beau sein les lis à peine éclos.... [ROTROU, Hercule m. I, 5]
[J'ai vu] tomber sous les coups d'un trépas glorieux Ces fruits à peine éclos déjà mûrs pour les cieux [ID., St-Gen. II, 7]
N'est-ce pas toi, voyant le monde à peine éclos Qui.... Fis croire au premier homme.... [BOILEAU, Sat. XI]
Nos jardins ont encor des roses ; Où règnent les amusements, Il est toujours des fleurs écloses, Et les plaisirs font le printemps [GRESSET, au P. Bougeant.]
Mes yeux cherchent en vain leurs fleurs fraîches écloses [C. DELAVIGNE, Morc. choisis par FEUGÈRE, p. 337]