écoulage

ÉCOULAGE

(é-kou-la-j') s. m.
Opération par laquelle on fait couler le jus du raisin.
Les vendanges bordelaises sont terminées ; la cueillette et les écoulages ont duré six semaines [, Journ. des Débats, 1er nov. 1874, 2e page, 4e col.]
On lit dans le Médocain : La récolte du raisin est terminée en Médoc ; les écoulages vont commencer [, Journ. offic. 14 oct. 1873, p. 6367, 1re col.]
Action de faire marcher le long des cours d'eau le bois de flottage.
Le jetage et l'écoulage des bois situés sur les ruisseaux affluant à la rivière de la haute Yonne sont confiés à la diligence de l'agent général [, Mémoire de la Société centrale d'Agric. 1873, p. 258]