écouteur, euse

ÉCOUTEUR, EUSE

(é-kou-teur, teû-z') s. m. et f.
Celui qui écoute, qui prête l'oreille à ce qu'on lui dit, à ce qui est dit. Je connais peu d'écouteurs aussi intelligents.
Les bons écouteurs font les bons parleurs [MÉRÉ, Œuvres posth. t. I, p. 23]
Celui, celle qui écoute par indiscrétion. C'est un écouteur aux portes.
Vous me savez assez maligne pour persifler les écouteurs [J. J. ROUSS., Hél. V, 10]
Adj. Cheval écouteur. On dit plus ordinairement cheval écouteux.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. escoutador ; espagn. escuchador ; portug. escutador ; ital. ascoltatore ; du latin auscultatorem, d'auscultare, écouter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÉCOUTEUR. Ajoutez : - HIST. XVe s.
    Vraiment, dit le sire de Roqueton, nous vous avons ouy de bien loing cliqueter ; escouteurs ne doivent avoir rien qui cliquette [, le Jouvencel, f° 62, recto]