écrevisse

écrevisse

n.f. [ du frq. ]
Crustacé d'eau douce, muni de pinces et comestible.
Rouge comme une écrevisse,
très rouge (comme l'écrevisse après la cuisson).

ÉCREVISSE

(é-kre-vi-s') s. f.
Animal de la famille des crustacés, qui vit dans l'eau. Écrevisse de mer, de rivière.
Le physicien prétendait même être obligé au prince d'une observation singulière.... l'électeur lui apprit la reproduction merveilleuse des jambes d'écrevisse, [FONTEN., Hartsoeker.]
Les pattes de l'écrevisse ont cinq articulations ; si on compte du bout de la pince, c'est à la quatrième que la patte se casse le plus fréquemment et qu'elle se reproduit le plus facilement, [BONNET, Considér. corps org. t. VI, p. 33, dans POUGENS]
Buisson d'écrevisses, plat d'écrevisses entassées avec de la verdure. Aller comme les écrevisses, reculer au lieu d'avancer ; locution qui vient d'une fausse observation, les écrevisses marchant aussi bien en avant qu'en arrière.
Les sages quelquefois, ainsi que l'écrevisse, Marchent à reculons, tournent le dos au port [LA FONT., Fabl. XII, 10]
Mère écrevisse un jour à sa fille disoit : Comme tu vas, bon Dieu ! ne peux-tu marcher droit ? [ID., ib.]
Être rouge comme une écrevisse, très rouge comme l'est une écrevisse cuite.
Yeux d'écrevisse, nom impropre donné à deux concrétions pierreuses renfermées dans l'estomac de l'écrevisse fluviatile, quand elle est sur le point de muer, c'est-à-dire vers la fin du printemps, époque à laquelle elle se dépouille de son test calcaire, [LEGOARANT, ]
Les yeux d'écrevisse, dits aussi pierres d'écrevisse, étaient autrefois employés en médecine ; ils sont sans vertu.
Terme d'astronomie. Nom qui est quelquefois donné au signe du zodiaque dit Cancer.
Grande tenaille servant à traîner vers l'enclume les morceaux de fer rouge.
Pierre à chaux qui a pris une couleur rouge pendant la calcination.
Ancien terme militaire. Cuirasse formée d'écailles.
Sorte de vers grec ou latin qui, lu à rebours, présente un sens ; c'est ce qu'on appelle plus souvent vers rétrograde, vers récurrent.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ce sinne [signe] que l'en claimme crevice [, Hist. occid. des croisades, t. I, p. 584]
  • XVe s.
    Le dit Tarraise estoit armé, soubz son vestement, d'une armure nommée escrevisse [DU CANGE, cancer.]
    [Je] vi reculer et tenir les sentiers D'escrevisse qui en allant recule [EUST. DESCH., Poésies mss. dans LACURNE]
    Crevices que on cuit en vin [ID., No table enseignement.]
  • XVIe s.
    Des escrevisses vifs [O. DE SERRES, 726]
    Les hommes guerriers premierement se couvrirent de cuir, puis de pieces de fer clouées l'une sur l'autre, appellées escrevisses [FAUCH., des Orig. liv. II, p. 11, dans LACURNE]
    Beaulx escarpins deschicquetez à barbe d'escrevisse [RABEL., t. II, p. 123, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. écrivisse ; picard, écréviche ; wallon, grèvèse ; namur. gravase ; rouchi, graviche ; du germanique : anc. Haut allem. schrepiz ; allem. Krebs.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉCREVISSE.
    Ajoutez :
  • On emploie aussi une écrevisse pour retirer les bouches à feu du fond des cours d'eau.

écrevisse

ÉCREVISSE. n. f. Crustacé décapode, qui vit dans l'eau, dont les pattes antérieures se terminent par des pinces, qui se meut aussi bien en arrière qu'en avant et qui devient rouge à la cuisson. Pêcher des écrevisses. Écrevisse d'eau douce. Bouillon d'écrevisses. Soupe aux écrevisses.

Buisson d'écrevisses. Voyez BUISSON.

Bisque d'écrevisses. Voyez BISQUE.

Yeux d'écrevisse, Petites concrétions blanches et pierreuses qu'on trouve sous le corselet des écrevisses de rivière.

Fam., Aller à reculons comme les écrevisses, ou, simplement, Aller comme les écrevisses, se dit de Quelqu'un dont les affaires reculent au lieu d'avancer.

Fam., Être rouge comme une écrevisse, Avoir le visage trop haut en couleur ou Rougir beaucoup.

écrevisse


ÉCREVISSE, s. f. [Ecrevice: 1re é fer., 2e et dre e muet — Dans Richelet, on trouve écrevice en titre, et dans les exemples, écrevisse.] Poisson testacée, espèce de cancre. Trév. Poisson qui, suivant l'opinion vulgaire, va toujours à reculons, et est du genre des testacées. Acad. Poisson crustacé fort connu. Rich. Port. = On dit d'un homme qui a le visage haut en couleur, rouge comme une écrevisse. — "Ses affaires vont toujours plus mal; il va à reculons comme les écrevisses. — Eplucher des écrevisses, s' arrêter à des minuties. "Vous savez combien on hait, en ce pays-ci (à la Cour) les démélés des Provinces. Cela s'appelle éplucher des écrevisses. SÉV. "Vous appelez Dom Robert un éplucheur d'écrevisses. Seigneur Dieu! S'il introduisoit tout ce que vous dites, plus de Jugement dernier; Dieu auteur du mal, plus de crimes. Appelleriez-vous cela éplucher des écrevisses? La même.

Traductions

écrevisse

Krebs, Langustecrayfishrivierkreeft, kreeft, zoetwaterkreeftkreefcranc, cranc de riukrebskankrocangrejo de río, cangrejoudang karanggambero, gambero di fiume, gambero d’acqua dolcecancerkrepscaranguejo, lagostimрак, речной ракkräftaجَرَادُ البَحْرrakκαραβίδαäyriäinenslatkovodni rakザリガニ가재langustaกุ้งชนิดหนึ่งคล้ายกุ้งก้ามกรามkerevittôm sông小龙虾 (ekʀəvis)
nom féminin
petit animal d'eau douce à grandes pinces

écrevisse

[ekʀəvis] nfcrayfish inv [ekʀije] vpr/vi → to exclaim, to cry out