écrou

(Mot repris de écrous)
Recherches associées à écrous: ecrou

1. écrou

n.m. [ lat. scrofa, truie ]
Pièce percée d'un trou cylindrique, dont la surface interne est creusée d'un sillon en hélice de façon à recevoir une vis : L'ensemble de l'écrou et de la vis qui s'y adapte constitue le boulon.

2. écrou

n.m. [ frq. skrôda, lambeau ]
Dans la langue juridique, acte par lequel le directeur d'une prison enregistre l'arrivée d'un prisonnier.
Levée d'écrou,
mise en liberté d'un prisonnier.

ÉCROU1

(é-krou) s. m.
Pièce de bois, de métal ou de toute autre matière solide, percée d'un trou ordinairement cylindrique, à l'intérieur duquel règne en hélice une saillie adhérente nommée filet, et qui reçoit une vis dont le filet aussi en hélice remplit exactement les cannelures formées par le filet de l'écrou, [LEGOARANT, ]
Écrous mobiles. Écrous fixes.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    La cloche qui point ne se muet [meut], Com les contrepois et les roes, Qui tous dis vont par leurs escroes, En tournant jusqu'à certaine heure [EUST. DESCH., Poésies mss. dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Par le moyen de la clef la vis tourne dans une escroue [PARÉ, XIV, 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, skrâw ; ital. scrofola ; du germanique : angl. screw ; allem. Schraube ; holland. schraef ; suédois, skruf ; danois, skrue. Diez tire écrou du latin scrobis, fossette ; mais les formes, particulièrement le wallon skrâv, s'y prêtent moins bien qu'à la dérivation germanique. On remarquera que, anciennement, on disait escroue, du féminin.

ÉCROU2

(é-krou) s. m.
Article du registre des emprisonnements, portant le nom du prisonnier, la cause de l'arrestation. Dresser, lever un écrou.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Plusieurs biens comme blez, vins et autres choses pris de plusieurs bonnes gens, auxquels, pour ce que paiez n'estoient, eussent esté faites et baillées plusieurs cedules ou escroes de ce qui deu leur estoit [DU CANGE, escroa.]
    Iceluy bailli avoit juré grand serment que le dit procès seroit scellé et l'avoit reprins en sa main rentourteillié, et le lie d'une escroe de parchemin en plaçant et mettant de la cire sur la dite escroe pour icelui procès sceller [ID., ib.]
  • XVe s.
    Et estoient les lettres d'un dat Datées en forme d'escroue [COQUILLART, Enquête.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. scroa, scrua, un mémoire, une cédule ; escroa, cédule, bandelette de parchemin. Origine inconnue. Le sens paraît être ce qu'on déchire, lambeau : Metre escroe de tele [c'est-à-dire mettre morceau de toile en doublure], Liv. des mét. 370 ; En fuiant li ont fait les ronces mainte escroe, Berte, XXXIII., De là le sens de lambeau de papier, de registre, d'écrou. L'anglais a dans le même sens scroll ; et comme cette langue n'en fournit pas l'étymologie, on peut conjecturer que c'est une altération de l'ancien français escroele qui signifie une lanière dans ces vers : Ele ne pot tenir as mains Escroele, drapel ne pieche [piece].... Fabliaux mss. n° 7989, f° 239, dans LACURNE. Escroue a subi la même transformation que écrou 1 : de féminin il est devenu masculin.

écrou

ÉCROU. n. m. Pièce de bois, de fer, ou de toute autre matière solide, percée en spirale, et dans laquelle entre la vis en tournant. Cette vis n'est pas assez grosse pour l'écrou. La vis s'est cassée dans l'écrou. L'écrou d'un pressoir. Écrou mobile. Écrou fixe.

écrou

ÉCROU. n. m. Article du registre des emprisonnements, indiquant le jour où une personne a été mise en prison, la cause pour laquelle elle a été arrêtée, et par l'ordre de qui s'est faite l'arrestation. Dresser un écrou. L'arrêt portait que son écrou serait rayé et biffé. Lever un écrou.

ecrou


ECROU, s. m.; ou ECROûE, s. f. [Trév. les met tous deux. Richelet ne met que le 2d, mais il le marque masculin. L'Acad. ne met que le 1er, dans le sens ordinaire: elle met le 2d dans une acception qu'on verra plus bâs. Ferrière met écrou à sa place, et dans le corps de l'ouvrage, écroue.] 1°. Le trou dans lequel entre la vis, en tournant. "Cette vis n'est pas assez grosse pour l'écrou. "L'écrou d'un un pressoir. = 2°. Acte d'emprisonement d'une persone, écrit sur le registre de la geole. "L'Arrêt porte que l'écrou sera rayé et biffé. = 3°. En parlant des rôles de la dépense de la bouche du Roi, on dit écroûe. "Les écroues ne sont pas encore signées et arrêtées.

Traductions

écrou

Mutter, Schraubenmutternutmoer, schroefmoer, gevangenrol [juridisch], moerschroefאום (נ), אׁםmøtrikŝraŭbingotuercadado, madrevite, immatricolazione al carceremutterporca, porca de parafusoπαξιμάδιصَمُولَةٌmatkamutterimaticaナット너트nakrętkaгайкаmutterแป้นเกลียวของสลักvida somunuđai ốc螺母螺母 (ekʀu)
nom masculin
pièce métallique qui maintient une vis

écrou

[ekʀu] nmnut