édificateur

(Mot repris de édificateurs)

ÉDIFICATEUR

(é-di-fi-ka-teur) s. m.
Celui qui édifie, qui fait construire un édifice.
Ce que vous dites de bâtir autour de Balzac [nom de lieu], m'a semblé fort bon et serait en vérité bien à propos ; mais nous autres beaux esprits, nous ne sommes pas grands édificateurs [VOIT., Lett. 125]
Les beaux esprits auraient suivi leurs exemples [de financiers bâtissant], si ce n'était qu'ils ne sont pas grands édificateurs, comme dit Voiture [LA FONT., Lett. à sa femme, 5 sept. 1663]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Les autres ars et sciences enseignent ung homme estre bon edifieur et bon paintre [ORESME, Prol.]
  • XVIe s.
    Un architecte et edificateur doit.... [PARÉ, XXV, 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. aedificator, de aedificare, édifier. Plus anciennement on disait édifieur.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

édificateur

ÉDIFICATEUR. n. m. Celui qui édifie, qui construit ou fait construire un édifice.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

edificateur

Edificateur, AEdificator, Structor.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

édificateur


ÉDIFICATEUR, s. m. ÉDIFICATION, s. f. [1re é fer. tion, dans le 2d, a le son de cion en prôse, et de ci-on, en vers.] Edification a le 1er et le 2d sens d'édifier. "L'édification du Temple de Jérusalem. "Vie exemplaire et pleine d'édification. Cela est d'édification, ou de peu d'édification, de grande, ou de mauvaise édification. "N' avoir en vue que la gloire de Dieu et l'édification du prochain.
   ÉDIFICATEUR ne se dit que dans le premier sens, de celui qui fait un édifice.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788