électuaire

électuaire

n.m. [ du lat. electus, choisi ]
Anc. Remède que l'on préparait en mélangeant des poudres dans du miel.

ÉLECTUAIRE

(é-lè-ktu-ê-r') s. m.
Terme de pharmacie. Médicament fait de poudres composées et aussi de pulpes et d'extraits, avec des sirops à base de sucre ou de miel. L'électuaire porte le nom d'opiat quand il y entre de l'opium.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Uns lettuaires [elle] vous dunrat [donnera], E tous beivres [boissons] vous baillerat [MARIE, Deux amants.]
  • XIVe s.
    S'il reviennent de Montpelier, Leur lectuaire sont mout cher [DU CANGE, electuarium.]
  • XVIe s.
    ....Choses aromatiques comme electuaires, conserves, opiates, poudres [PARÉ, V, 16]
    Si je voulais composer un electoire ou medecine de pierreries [PALISSY, 233]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. electuari, lectuari, lectoari ; espagn. electuario ; ital. elletuario ; du latin electuarium, corrompu du grec (voy. ECLEGME).

électuaire

ÉLECTUAIRE. n. m. T. de Pharmacie. Préparation consistant en un mélange de poudres et de pulpes avec du sirop. Électuaire laxatif, émollient, etc. L'orviétan était une espèce d'électuaire. On disait autrefois OPIAT.

electuaire

Electuaire, Que les apoticaires appellent autrement Lohot, Ecligma ecligmatis vel Eclegma. B.

électuaire


ÉLECTUAIRE, s. m. [Élèktu-ère: 1re é fer., 2e è moy., 4e è moy. aussi et long, 5e e muet.] Composition de Médecine, qui a la consistance de conserve. Espèce d'opiat.