élimer

(Mot repris de élimerez)

ÉLIMER (S')1

(é-li-mé) v. réfl.
S'user à force d'être portés (par comparaison avec l'action d'une lime), en parlant des vêtements. V. a.Fig. User, polir, affaiblir.
Les véritables passions, plus rares qu'on ne pense parmi les hommes, le deviennent de jour en jour davantage ; l'intérêt les élime, les atténue, les engloutit toutes [J. J. ROUSS., 2e dial.]
Il n'a point élimé son génie dans le frottement des querelles littéraires [MERCIER, Dict.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ce fait est honoré de la connaissance d'infinies personnes, mais il est elimé de vieillesse et pris au monceau de communs accidents de la fortune [MONT., t. II, p. 544, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et limer.

ÉLIMER2

(é-li-mé) v. a.
Terme de fauconnerie. Purger un oiseau après la mue.

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et limon, dans le sens de matière bourbeuse.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

élimer

ÉLIMER. v. tr. User une étoffe par le frottement. Cet habit, ce linge est tout élimé. Cette étoffe s'élime.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

élimer


ÉLIMER (S'), v. réc. S'user à force d'être porté. "Cette étofe s'est élimée en moins de rien. Cet habit est tout élimé.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

élimer

logorare