éloquent, ente

Recherches associées à éloquent, ente: évoquant, grandiloquent, résolue

ÉLOQUENT, ENTE

(é-lo-kan, kan-t') adj.
Qui a de l'éloquence. Un homme éloquent.
Toujours éloquents à décrier le monde, toujours plus vifs à l'aimer [MASS., Or. fun. Dauphin.]
Par extension. Un discours, un style éloquent. S'exprimer en termes éloquents.
Fig. Une colère éloquente. Un silence éloquent.
L'autre, avec des regards éloquents, pleins d'amour, L'a de ses feux, madame, assurée à son tour [RAC., Baj. III, 2]

PROVERBE

    Il n'y a rien de plus éloquent que l'argent comptant.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Menenius Agrippa, homme très eloquent [BERCHEURE, f° 39]
    Icy gist le roy Charles le quint sage et eloquent [DOM FÉLIBIEN, Hist. de l'abbaye de Saint-Denis, p. 556]
  • XVe s.
    Voici un maistre breuvage ; Certes, se j'en beuvoy souvent, Je deviendroy fort eloquent [BASSELIN, IX]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. eloquen ; espagn. et ital. eloquente ; du latin eloquentem, d'eloqui, parler, de e, et loqui, parler (voy. LOQUACITÉ).