élytre

élytre

n.m. [ gr. elutron, étui ]
Aile antérieure, dure, de coléoptères tels que le hanneton, la coccinelle, le criquet, recouvrant au repos l'aile postérieure membraneuse : Des élytres protecteurs.

ÉLYTRE

(é-li-tr') s. m.
Terme d'histoire naturelle. Aile supérieure, cornée, qui recouvre les ailes membraneuses des coléoptères. Terme de botanique. Synonyme de thèque (thèque est seul en usage présentement).

ÉTYMOLOGIE

  • En grec, enveloppe.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÉLYTRE. Ajoutez : - REM. Latreille est, sinon le premier, du moins un des premiers qui aient employé le mot élytre ; il le fait féminin : Élytres ou très courtes ou très étroites et pointues au bout, Consid. gén. sur l'ordre naturel des crustacés, des arachnides et des insectes, p. 149, Paris, 1810. Les entomologistes ont suivi son exemple. Mais les lexicographes font ce mot du masculin ; ils ont raison, vu l'étymologie.

élytre

ÉLYTRE. n. m. (Quelques-uns le font féminin.) T. d'Entomologie. Chacune des ailes supérieures des insectes à quatre ailes, lorsqu'elles sont coriaces, peu flexibles, et qu'elles protègent les ailes inférieures, comme une espèce de gaine ou d'étui. Les élytres d'un scarabée.
Traductions

élytre

елитра

élytre

elytron

élytre

élitros

élytre

elitra

élytre

dekschild

élytre

élitro