émétique

émétique

adj. et n.m. [ du gr. emein, vomir ]
En pharmacie, se dit d'une substance qui fait vomir : Un médicament émétique vomitif

émétique

(emetik)
nom masculin
pharmacologie substance qui fait vomir prendre un émétique

ÉMÉTIQUE

(é-mé-ti-k') s. m.
Terme de pharmacie. Le tartrate de potasse et d'antimoine, qui a la vertu vomitive.
Il n'avait garde de prendre l'émétique qui l'aurait sauvé [SÉV., 367]
Par extension, il se dit des autres vomitifs.
La racine de sang appartient à une espèce de plantain ; elle distille une liqueur rouge, violent émétique [CHATEAUBR., Amér. 60]
Adj. Poudre émétique. Vin émétique, celui dans lequel on a fait infuser du verre d'antimoine.
Vous voyez depuis un temps que le vin émétique fait bruire ses fuseaux [fait du bruit] [MOL., le Fest. de P. III, 1]
Un empirique d'Abbeville guérit le roi [Louis XIV] avec du vin émétique [VOLT., Louis XIV, 6]
Fig. C'est le vin émétique, s'est dit pour ressource extrême.
Il faut que j'aie une conversation avec Sa Majesté ; c'est le vin émétique pour moi [BUSSY-RABUTIN, Lett. citée dans Gaz. méd. de Paris, 13 juin 1863, p. 377]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les breuvages purgatifs, les emetiques ou vomitoires [PARÉ, XX, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec qui vient d'un verbe se traduisant en français par: vomir (voy. VOMIR).

émétique

ÉMÉTIQUE. adj. des deux genres. T. de Pharmacie. Qui provoque les vomissements. Préparation émétique. Vin émétique.

Il s'emploie par ellipse comme nom masculin pour désigner Toute préparation pharmaceutique destinée à faire vomir. Il désigne spécialement un Vomitif dans la composition duquel il entre de l'antimoine. Prendre de l'émétique.

Traductions

émétique

Brechmittel

émétique

emetic

émétique

emético

émétique

emetico

émétique

[emetik] nmemetic