émerillonné, ée

Recherches associées à émerillonné, ée: fur, yassa

ÉMERILLONNÉ, ÉE

(é-me-ri-llo-né, née, ll mouillées, et non é-me-ri-yo-né, née) adj.
Vif, éveillé comme un émerillon.
... Oui, tu m'as friponné Mon cœur infriponnable, œil émerillonné [SCARRON, D. Japhet, II, 1]
Substantivement.
Vous nous feriez plaisir de nous donner cette petite émerillonnée, cette petite infante qui est à la portière auprès de sa mère [SÉV., Lett. à M. de Grignan, t. V, p. 208, éd. Regnier.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Comble tant hautement elevé qu'il sembloit exceder les cieux, au quel nul œil humain, tant fust il esmerillonné, ne sceut jamais atteindre [, Roman d'Alector, f° 20, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Émerillon 1 ; bourguig. emerillonnai.