émerveillable

ÉMERVEILLABLE

(é-mèr-vè-lla bl', ll mouillées) adj.
Qui émerveille.
Et d'un émerveillable échange Tu [soleil] couchas aux rives du Gange [MALH., II, 3]
On ne saurait dire combien fait pour nous un qui nous étançonne une maison ruineuse, et la tient suspendue de tous côtés, sans autre appui que celui de son artifice émerveillable ; et toutefois peu de chose nous acquitte d'un si grand bien [ID., le Traité des bienf. de Sénèque, VI, 15]
Rien ne me semble plus émerveillable que de ce que.... [G. NAUDÉ, Apologie, p. 605]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Toutes les euvres Dieu sont trop esmerveillables [J. DE MEUNG, Test. 1921]
  • XVIe s.
    Tout ce qui a esté onques de plus esmerveillable par l'univers [AMYOT, Préf. XIV, 42]
    Au demourant, si la desfortune de Dionysius semble estrange, la prosperité de Timoleon ne fut pas moins esmerveillable [ID., Timol. 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Émerveiller.