émietter

(Mot repris de émiettas)

émietter

v.t.
1. Réduire en miettes : Les enfants émiettent du pain pour les pigeons.
2. Fig. Disperser en tous sens ; morceler à l'extrême : Elle émiette ses efforts et ne progresse pas. Il a émietté le domaine familial diviser, partager

ÉMIETTER

(é-mi-è-té) v. a.
Mettre en miettes, diviser un corps friable dont les parties se séparent aisément sous les doigts. L'enfant émiettait un gâteau. Fig.
Bientôt j'allais quitter ma patrie pour émietter mes jours en divers climats [CHATEAUBR., dans le Dict. de POITEVIN.]
Ces chants que ton génie émiette Tombent à la vague inquiète Qui n'a jamais rien entendu [V. HUGO, Chants du crép. V]
S'émietter, v. réfl. Être réduit en miettes. Fig.
Ne vous effrayez pas, douce mère inquiète, Dont la bonté partout dans la maison s'émiette [V. HUGO, Voix, 25]

REMARQUE

  • V. Hugo a fait émietter de trois syllabes, comme on voit dans les deux exemples cités de lui.

SYNONYME

  • ÉMIER, ÉMIETTER. L'un est composé de mie, au sens de petite parcelle, et l'autre de miette, diminutif de mie. Émietter exprimerait donc, proprement, une réduction en parcelles plus petites que émier ; mais l'usage a confondu ces deux mots si voisins ; seulement, aujourd'hui, émietter est plus usité qu'émier.

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et miette ; bourguig. emiaullay ; picard, émier, émiocher.

émietter

ÉMIETTER. v. tr. Réduire en miettes. Émietter du pain. Cette substance s'émiette facilement.
Traductions

émietter

crumble, crumble upפורר (פיעל), פּוֹרֵרsmuldrebröckelnsbriciolare (emjete)
verbe transitif
mettre en miettes, en petits morceaux émietter du pain

émietter

[emjete] vt (= pain, terre) → to crumble [emjete] vpr/vi
[pain, terre] → to crumble
(fig) [empire] → to disintegrate; [patrimoine] → to be split up