éminemment

Recherches associées à éminemment: imminemment

éminemment

[ eminamɑ̃] adv.
Au plus haut point ; extrêmement : Les mois qui viennent seront éminemment difficiles particulièrement prodigieusement, suprêmement

éminemment

(eminamɑ̃)
adverbe
de manière extrême un produit éminemment dangereux

ÉMINEMMENT

(é-mi-na-man) adv.
À un degré éminent, au plus haut point.
Il est vrai qu'elles [certaines qualités, l'étendue, la figure, la situation et le mouvement] ne sont point formellement en moi, puisque je ne suis qu'une chose qui pense ; mais, parce que ce sont seulement de certains modes de la substance et que je suis moi-même une substance, il semble qu'elles puissent être contenues en moi éminemment [DESC., Médit. III, 14]
Quand ces qualités [oratoires] ne se trouveront pas éminemment dans un homme, il ne laissera pas de faire de bons discours, pourvu que.... [FÉNEL., Dialogues sur l'éloquence, II]

ÉTYMOLOGIE

  • Éminent, et le suffixe ment.

éminemment

ÉMINEMMENT. adv. Par excellence, au plus haut point. Il possède éminemment cette qualité, cette science, cette vertu.

Il se dit aussi, en termes de Philosophie scolastique, par opposition à Formellement. L'effet est contenu éminemment dans la cause. Toutes choses sont éminemment en Dieu.

éminemment


ÉMINEMMENT, adv. ÉMINENCE, s. f. ÉMINENT, ENTE, adj. [Éminaman, nance, nan, nante; 1reé fermé, 3e lon. excepté au 1er.] Eminemment, par excellence, au souverain~ degré de perfection. "Il possède éminemment~ cette science, cette vertu. = Eminence est, 1°. Hauteur, lieu élevé, lieu éminent. Acad. Petit tertre ou colline, qui est élevée au-dessus de la râse campagne. "Voir le combat d'une éminence. "S'emparer d' une éminence. "Les énemis s'étoient saisi de toutes les éminences. = 2°. Titre d'honeur qu'on done aux Cardinaux, et au Grand-Maître de Malthe. "Votre Eminence. — Il ne se dit des persones, que dans cette ocasion. * Massillon dit de J. C. "Son origine éternelle, son titre de Fils de Dieu, qui est le titre essentiel de Sa Sainteté, l'est aussi de son Eminence — Le terme n'est pas propre: prééminence aurait mieux valu. — La Bruyère a dit aussi: "Celui qui est d'une éminence au-dessus des autres, qui le met à couvert de la répartie, ne doit jamais faire une râillerie piquante. On dirait aujourd'hui: celui qui est assez élevé au-dessus des aûtres pour, etc. = * Voiture a dit, en éminence, pour, à un degré éminent. "On prétend que le talent du Peintre et du Sculpteur, ne se trouve jamais en éminence avec un parfait jugement. En éminence ne se dit point.
   ÉMINENT, ENTE, au propre, haut, élevé: "Lieu éminent. — Au figuré, excellent, surpassant tous les aûtres. "Homme éminent en doctrine, en piété, etc. "Vertu éminente. Dans un degré éminent. C'est le degré éminent, auquel le quinquina possède cette vertu (fébrifuge), qui a fourni à ses énemis les principales armes, avec lesquels ils ont tâché de le combattre. Voullonne.
   Rem. On dit, un péril éminent, et non pas imminent, comme il semble qu'on le devrait dire, suivant l'étymologie. Peut-être aussi, dit Vaugelas, que ce mot ne vient pas d'imminens, mais d'éminens, qui signîfie grand, manifeste, fort aparent. Vaug.Corn. L. T. — Pour moi, je crois qu'on a dit dabord péril imminent, comme il étoit naturel de le dire, periculum imminens, que ceux qui ignoraient l'étymologie on dit, péril éminent, parce que ce mot leur était mieux conu, et que sur cet article, comme sur beaucoup d'aûtres, l'usage a prévalu sur la raison. — Quoiqu'il en soit, de bons Écrivains disent, danger imminent; et il est mieux de l'écrire et de le dire ainsi. "Le danger imminent des Hollandois, leur fit prendre le parti de déclarer le Prince d'Orange Stathouder Henault.

Synonymes et Contraires

éminemment

adverbe éminemment
Traductions

éminemment

eminent

éminemment

eminently

éminemment

eminent

éminemment

eminent

éminemment

synnerligen

éminemment

[eminamɑ̃] adveminently