émotion


Recherches associées à émotion: émotionnel

émotion

n.f. [ de émouvoir ]
Trouble subit, agitation passagère causés par la surprise, la peur, la joie : Il éprouva une vive émotion en voyant ce corps mutilé bouleversement, saisissement ; flegme, impassibilité, sang-froid est impressionnant, fait peur ; sensation attendrissement, émoi

ÉMOTION

(é-mo-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Mouvement qui se passe dans une population.
On ne parle que de la guerre ; le roi a deux cent mille hommes sur pied ; toute l'Europe est en émotion [SÉV., 127]
Mouvement excité dans les humeurs, dans l'économie. Il a trop marché, cela lui a donné de l'émotion. Une émotion de fièvre, un léger mouvement de fièvre. Il n'a plus la fièvre, mais je lui trouve encore de l'émotion. Terme de médecine. Émotion du pouls, état d'un pouls qui s'écarte un peu, pour la vivacité et la fréquence, de l'état naturel. Ici émotion est pris au sens physique.
Agitation populaire qui précède une sédition, et quelquefois la sédition elle-même ; ce qui est un mouvement moitié physique, moitié moral.
Rome autrefois a vu de ces émotions [CORN., Nicom. V, 2]
Beautru et Nogent traitaient l'émotion de bagatelle [RETZ, II, 521]
Cette émotion ne se serait pas à la fin terminée sans qu'il y eût beaucoup de sang répandu [VERTOT, Révol. rom. III, 270]
La cherté étant excessive dans les années de 1709 et 1710, il y eut quelques émotions qu'il n'eût été ni prudent, ni humain de punir trop sévèrement [FONTEN., Argenson.]
Ils [maréchal de Boufflers et duc de Gramont] rencontrèrent le maréchal d'Huxelles dans son carrosse, qu'ils arrêtèrent pour lui demander des nouvelles parce qu'il venait du côté de l'émotion [SAINT-SIMON, 244, 3]
Mouvement moral qui trouble et agite, et qui se produit sous l'empire d'une idée, d'un spectacle, d'une contradiction, et quelquefois spontanément sous l'influence d'une perturbation nerveuse, comme cela a lieu quelquefois dans l'hypocondrie.
Une des choses qui m'effrayait le plus, était que, lorsque j'étais bien haut et que je regardais en bas, la couverture [où on le bernait] me paraissait si petite qu'il me semblait impossible que je retombasse dedans ; et je vous avoue que cela me donnait quelque émotion [VOIT., Lett. IX]
Si ce grand silence à ton émotion fait quelque violence [CORN., Cinna, V, 1]
Et quoique le dehors soit sans émotion, Le dedans n'est que trouble et que sédition [ID., Poly. II, 2]
Une émotion universelle de la personne [PASC., dans COUSIN]
À quel propos donner cette émotion ? [SÉV., 442]
Le peu d'émotion qu'il eut de sa contusion [ID., 492]
Qui pourrait n'être pas ému à ce spectacle [la mort de la reine] ? mais ces émotions d'un jour, qu'opèrent-elles ? [BOSSUET, Marie-Thér.]
L'esprit de charité et de douceur a ses émotions et ses colères [PASC., Prov. X]
Se sentant de l'émotion contre un esclave : je te frapperais, dit-il [Socrate], si je n'étais en colère [ROLLIN, Hist. anc. t. IV, p. 356, dans POUGENS]
Et cette émotion dont son âme est remplie, A bientôt épuisé les forces de sa vie [VOLT., Zaïre, III, 4]
Dès qu'il fut seul avec ses officiers les plus dévoués, toutes ses émotions éclatèrent à la fois par des exclamations d'étonnement, d'humiliation et de colère [SÉGUR, Hist. de Napol. IX, 12]
En un sens particulier, trouble heureux ou doux de l'âme.
Les arts du dessin, la sculpture, la peinture ont beaucoup de rapports avec la poésie dans les émotions qu'éprouve l'artiste et dans celles qu'il veut communiquer [TURGOT, Ébauche du 2e disc. Progrès de l'esprit humain, p. 275]
Il me trouvait plus belle, et ses émotions Ouvrirent un chemin à mes séductions [LEMERC., Frédég. et Bruneh. I, 2]
C'est là le mérite de Richardson : ainsi, par ce don de l'émotion et du pathétique, les images les plus fortes, les plus hardies arriveront naturellement sous sa plume [VILLEMAIN, Litt. franç. XVIIIe siècle, 2e part. 1re leçon.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Lors de l'emotion de Catilina [conspiration, soulèvement] [MONT., I, 340]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. emotionem, de emotum, supin de emovere, émouvoir (voy. ÉMOUVOIR).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉMOTION. Ajoutez :
    Petit mouvement fébrile.
    Monseigneur le Dauphin eut hier un second accès [de fièvre], qu'on pourrait compter pour le troisième, à cause d'une émotion qui marqua un peu jeudi dernier [BOSSUET, Lett. à Huet, 21 oct. 1670, dans Correspond. 25 déc. 1876, p. 1080]

émotion

ÉMOTION. n. f. Trouble de l'âme. Émotion vive, forte, légère. De douces, de tendres émotions. Éprouver beaucoup d'émotion. Parler avec émotion. Il ne ressentit pas la moindre émotion en apprenant cette nouvelle.

Il se dit aussi des Mouvements populaires qui annoncent une disposition au soulèvement, à la révolte. Une émotion commenca de se dessiner dans la ville. Calmer l'émotion populaire.

émotion


ÉMOTION, s. fém. [Émo-cion, en vers ci-on] Agitation, moûvement ou dans le corps ou dans l'âme. J'ai senti quelque émotion: je crains d'avoir la fièvre. "Il a de l'émotion dans le pouls. "Cette nouvelle l'alarma; on vit de l'émotion sur son visage. "Il entendit sans émotion ces injustes reproches. = Comencement de sédition. "Il y a de l'émotion dans le peuple.

Synonymes et Contraires

émotion

nom féminin émotion
1.  Trouble subit.
Traductions

émotion

Bewegung, Empfindung, Rührung, Emotion, Gefühl, Gemütsbewegung, Regungemotion, feeling, thrillemotie, ontroering, aandoening, bewogenheid, gewaarwording, roersel, ongerustheid, opschudding, opwindingהמית-לב (נ), התמוגגות (נ), התפעמות (נ), התרגשות )נ), נקיפת לב (נ), נרגשות (נ), רגש (ז), רגשה (נ), ריגוש (ז), רֶגֶשׁ, הִתְרַגְּשׁוּת, רגשaandoening, emosieemociócit, pocitfølelse, fornemelseeksento, emocio, kortuŝoemociónosjećaji, emocijatilfinningemozione, commozione感情følelseemocjaemoção, abalo, comoçãoэмоцияčustvoстрастkänsla, sinnesrörelseduygu情绪συναίσθημα, συγκίνησηعَاطِفَةtunne감정อารมณ์cảm xúcемоция情感 (emosjɔ̃)
nom féminin
réaction, trouble des émotions fortes cacher son émotion

émotion

[emosjɔ̃]
nf
(= état) → emotion
(= émoi, trouble) → emotion
(= excitation) → excitement
susciter une vive émotion [tragédie, disparition] → to leave people deeply saddened; [décision, arrestation] → to cause a stir
La tragédie suscite une vive émotion en France et dans le monde → The tragedy has deeply saddened France and the rest of the world.
sans émotion → without emotion, coldly émotions
nfpl
avoir des émotions (fig) (= avoir peur) → to get a fright
donner des émotions à qn (fig) (= faire peur) → to give sb a fright
émotions fortes (= sensations fortes) → thrills
être à la recherche d'émotions fortes → to be looking for thrills
les amateurs d'émotions fortes → thrill-seekers