émoucher

(Mot repris de émouchai)

ÉMOUCHER

(é-mou-ché) v. a.
Chasser les mouches.
Par extension, battre, comme si les coups étaient donnés pour chasser les mouches.
Il se sentit émoucher les épaules [LA FONT., Paysan]
Il me fit émoucher les épaules et bannir du royaume [LESAGE, Guzm. d'Alf. IV, 9]
Terme rural. Réunir les grains de blé séparés de l'épi par l'action du battage.
Émoucher un fleuret, en ôter la mouche ou le bouton.
S'émoucher, v. réfl. Écarter de soi les mouches. Les chevaux s'émouchent avec leur queue.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ne li laira pas aprochier, Au baston se set esmochier [, Ren. 14924]
  • XVIe s.
    L'asne s'esmouchoyt, desmarchoyt, en faszon espoventable, comme s'il eust ung freslon [RAB., Pant. V, 40]

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et mouche ; picard, émouker.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

émoucher

ÉMOUCHER. v. tr. Délivrer des mouches en les chassant. Émoucher un cheval. Les chevaux s'émouchent avec leur queue.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

emoucher

Emoucher, voyez Esmoucher.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

émoucher


ÉMOUCHER, v. act. [1re et dern. é fer.] Chasser les mouches. "Les chevaux s'émouchent avec leur queûe.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788