émoudre

ÉMOUDRE

(é-mou-dr') , j'émous, tu émous, il émoud, nous émoulons, vous émoulez, ils émoulent ; j'émoulais ; j'émoulus ; j'émoudrai ; j'émoudrais ; émous, qu'il émoule, émoulons ; que j'émoule, que nous émoulions ; que j'émoulusse ; émoulant ; émoulu v. a.
Aiguiser sur la meule. Émoudre des couteaux, des ciseaux.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Franzois [ils] destreignent à leur brans esmouluz [, Ronc. p. 80]
    Diable l'esmoulurent [le glaive], qui le firent forger [, ib. p. 195]
  • XIIIe s.
    Se ce n'est à besoing que aucun preudome eust mestier que on li esmousist la pointe de son coutel ou la pointe de s'espée [, Liv. des mét. 257]
    Ysengrin [le loup] sueffre grant haschie, Les denz a un poi plus agues Que Renart et plus esmolues [, Ren. 44976]
  • XVe s.
    Ils se preparerent tous deux pour aller jouster de fers esmoulus l'un contre l'autre [MONSTRELET, I, 55]
  • XVIe s.
    ....Des serpes bien esmoulues [O. DE SERRES, 714]
    Socrate.... conservant pour son exercice la malignité de sa femme, qui est un essay à fer esmoulu [MONT., II, 116]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry. émeudre ; provenç. esmolre ; du latin emolere, de e, et molere, moudre (voy. MOUDRE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉMOUDRE. Ajoutez :
    User sur la meule une surface métallique qu'on veut rendre unie. Émoudre des canons de fusil.

émoudre

ÉMOUDRE. v. a. (Il se conjugue comme Moudre.) Aiguiser sur une meule. Émoudre, faire émoudre des couteaux, des ciseaux, etc.

émoûdre


ÉMOûDRE, v. act. [Il se conjugue comme moûdre.] Aiguiser sur une meule. "Emoûdre des couteaux: faire émoûdre des ciseaux.