émulateur

émulateur

ÉMULATEUR. s. m. Qui est animé d'un sentiment d'émulation. Émulateur de la gloire d'autrui. Il a eu plus d'envieux de sa fortune que d'émulateurs de sa vertu. Il est peu usité et ne s'emploie que dans le style soutenu.

emulateur

Emulateur, Qui a envie sur aucun, AEmulator.

émulateur


ÉMULATEUR, ÉMULE, s. m. Plusieurs confondent ces deux mots. Ils ont un sens diférent. Émulateur est celui qui est touché d'émulation, et quelquefois de jalousie; Émule, concurrent, antagoniste. "Il y a beaucoup d'émulateurs de la gloire, et peu de la vertu d' autrui. "Il est l'émule d'un tel. = Suivant M. l'Abé Roubaud on est émule de ses pairs et compagnons, et émulateur de quelque personage distingué... Votre émule marche en concurrence avec vous: votre émulateur marche sur vos traces. "Néron étoit l'émule des Histrions... Thésée fut l'émulateur d'Hercule.... Charles XII d'Alexandre. Extr. des Synon. de M. l'Abé Roubaud.
   Rem. Suivant La Touche, le 1er est le seul bon, et le second ne se dit que dans les Collèges. Selon le Dict. de l'Acad. on dit aussi Émule pour Concurrent, Antagoniste. "Ces deux Peintres sont émules. Il se dit surtout des persones d'une même profession, qui ont un mérite à-peu-près égal. = Émulateur n'est que du style soutenu: émule est aussi du style simple: celui-là ne se dit que relativement aux chôses; émulateur de la gloire, de la vertu: celui-ci n'a de raport qu'aux persones. "M. D. L. C. généreux émule de M. G... Émule de la gloire et émulateur d'un tel, seraient également impropres. "M. de Volt. l' émule et le copiste du Philosophe de Rotterdam (Bayle.) Le Chev. des Sabl.

Traductions

émulateur

חקאי (ז)