émulateur, trice

ÉMULATEUR, TRICE

(é-mu-la-teur, tri-s') s. m. et f.
Celui, celle qui est animée du sentiment d'émulation. Il a eu plus d'envieux de sa fortune que d'émulateurs de sa vertu. Par extension.
Votre oncle encor vivant vous résigna l'empire, Et j'étendis ses bords jusqu'aux fameux déserts Qu'arrose le grand fleuve émulateur des mers [ROTR., Bélis. V, 5]

REMARQUE

  • L'Académie n'a pas le féminin.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et de ces derniers [capitaines et soldats protestants qui avaient donné tout ce qu'ils avaient pour fournir la solde des auxiliaires étrangers] les pages et laquais emulateurs arrachoient leurs pendans d'oreilles, si bien qu'un va-de-pied donna jusques à vingt escus [D'AUB., Hist. I, 228]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. aemulator, de aemulari, rivaliser (voy. ÉMULE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÉMULATEUR. Ajoutez :
    Si le prédicateur religieux pouvait offrir dans ce prince si catholique et si dévot [Jacques II] le plus édifiant émulateur des héros monastiques [D'ALEMBERT, Éloges, Roquette.]