émulation

(Mot repris de émulations)

émulation

n.f.
1. Sentiment qui porte à égaler ou à surpasser qqn : Il y a une saine émulation entre les chercheurs de ce laboratoire esprit de compétition
2. En informatique, procédure permettant d'utiliser sur un ordinateur des programmes qui ont été écrits pour un autre : Une carte d'émulation.

émulation

(emylasjɔ̃)
nom féminin
sentiment qui pousse qqn à se surpasser pousser les élèves à l'émulation intellectuelle

ÉMULATION

(é-mu-la-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Sentiment généreux qui excite à égaler, à surpasser quelqu'un en talents, en mérite.
Quelque rapport qu'il paraisse de la jalousie à l'émulation, il y a entre elles le même éloignement que celui qui se trouve entre le vice et la vertu [LA BRUY., XI]
La jalousie et l'émulation s'exercent sur le même objet, qui est le bien ou le mérite des autres, avec cette différence que celle-ci est un sentiment volontaire, courageux, sincère, qui rend l'âme féconde, qui la fait profiter des grands exemples et la porte souvent au-dessus de ce qu'elle admire, et que celle-là au contraire.... [ID., ib.]
Il ajoutait des prix pour exciter une nouvelle émulation [FÉN., Tél. XI]
Il faut envoyer dans les guerres étrangères la jeune noblesse ; ceux-là suffisent pour entretenir toute la nation dans une émulation de gloire, dans l'amour des armes, dans le mépris des fatigues et de la mort même, enfin dans l'expérience de l'art militaire [ID., ib. XI]
Je vous recommande de n'employer qu'avec une extrême précaution le dangereux moyen de l'émulation [Mme DE GENLIS, Ad. et Théod. t. II, lett. 18, p. 181, dans POUGENS.]
L'émulation est sans cesse échauffée Par le nom d'un héros et l'aspect d'un trophée [LEGOUVÉ, Épich. et N. I, 1]

SYNONYME

  • ÉMULATION, RIVALITÉ. L'émulation est toujours un sentiment généreux ; la rivalité est un mobile tantôt bon, tantôt mauvais. De plus, la rivalité et l'émulation ne s'exercent pas sur les mêmes objets. L'émulation a pour dessein d'égaler, de surpasser en mérite, en vertu, en gloire, etc. ; la rivalité a pour but de disputer la possession d'un bien, le pouvoir, la richesse, une femme, etc.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Pourvu qu'un tel edifice soit construit sans emulation ni envie de faire tort [, Nouveau coust. génér. t. I, p. 764]
    Il l'introduisoit es compaignies de gens sçavants, à l'emulation desquelz luy creut l'esperit et le desir d'estudier aultrement et se faire valoir [RAB., Garg. I, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. emulacio ; espagn. emulacion ; ital. emulazione ; du latin aemulationem (voy. ÉMULE).

émulation

ÉMULATION. n. f. Sentiment qui excite à égaler ou à surpasser quelqu'un en quelque chose. Il se dit surtout en parlant de Choses louables. Noble, belle émulation. Avoir de l'émulation. L'émulation est le meilleur stimulant pour les élèves. Il y a entre eux une honnête émulation. Exciter l'émulation d'un enfant. Donner de l'émulation à quelqu'un.

emulation

Emulation, AEmulatio.

émulation


ÉMULATION, s. f. [Émula-cion, en vers ci-on.] Espèce de jalousie qui excite à égaler, à surpasser quelqu'un en quelque chôse de louable. "Noble, louable émulation. "Exciter, doner de l'émulation.
   REM. 1°. Émulation exprime une vertu; Rivalité en est l'excès, qui dégénère en vice. "Dans une classe d'hommes (les Avocats) où la rivalité est souvent plus vive que l'émulation. Linguet.
   Émulation, Rivalité (synon.) La 1re ne désigne que la concurrence; la 2e dénote le conflit: l'une excite, l'autre irrite...... L'émulation veut mériter le succès, et la
rivalité l'obtenir. Les talens inspirent l'émulation, et les prétentions, la rivalité. "La vertu n'excite que l'émulation..... La gloire pourra exciter la rivalité..... Nous disons des rivaux de gloire, et des émules de vertu. L'Abé Roubaud, synon.
   Émulation, Jalousie, (synon.) L' Émulation est un sentiment volontaire, courageux, sincère, qui fait profiter des grands exemples, et porte souvent au-dessus de ce qu'on admire. La Jalousie, au contraire, est un moûvement violent, et comme un aveu contraint du mérite qui est hors d'elle; elle va même jusqu'à nier la vertu dans les sujets où elle existe, ou, forcée de la reconaître, elle lui refuse les éloges, ou lui envie les récompenses: (La Bruyère.) "La basse Jalousie n'a rien de comun avec l'Èmulation, si nécessaire aux talens. La 1re en est le poison: celle-ci en est l'aliment, et elle est également glorieûse à ceux qui en sont animés, et à ceux qui en sont l'objet; (Bergier.) Beauzée, Synon. = * L'Émulation paraît, du premier coup d'oeil, tenir de près à l' envie; mais elle en est fort éloignée. L'Émulation sert d'aiguillon à la vertu: l'envie étouffe les talens. L'une produit de grandes actions; elle les admire au moins, et tâche de les imiter; l'autre anéantit, autant qu' elle peut, l'avantage qu'on en peut retirer. La première nous porte à prendre les devans dans la carrière de l'honneur; la seconde, à arrêter dans leur course, ceux qui s' exercent dans la même lice, etc. Marin, l'Homme Aimable.
   *ÉMULATRICE, s. f. Trév. Celle qui est touchée d'émulation. Ce mot est peu d'usage. L'Acad. ne le met pas.

Traductions

émulation

emulation, rivalry

émulation

קנאת סופרים (נ)

émulation

wedijver

émulation

Emulation

émulation

άμιλλα

émulation

emulazione

émulation

emulace

émulation

emulering

émulation

에뮬레이션

émulation

emulering

émulation

[emylasjɔ̃] nfcompetition
une saine émulation → healthy competition