épaillage

ÉPAILLAGE

(é-pa-lla-j', ll mouillées) s. m.
Action d'effeuiller les nœuds inférieurs des cannes à sucre.

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et paille.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉPAILLAGE. Ajoutez :
    Action de débarrasser le drap de toutes les matières végétales, sans que la matière animale perde aucune de ses qualités essentielles ; il est synonyme d'épincetage.
    La diminution dans les poids et les déchets qui ne sont propres qu'à refondre, résultant du tréfilage, des recuits, du décapage et de l'épaillage, sont évalués en moyenne à 12 p. 100 [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. I, p. 512]
    Que le brevet est valable, parce qu'il est pris pour l'obtention d'un nouveau résultat industriel, l'épaillage chimique des tissus en pièces... [, Gaz. des Trib. 26 mars 1875, p. 297, 1re col.]