épampré, ée

ÉPAMPRÉ, ÉE

(é-pan-pré, prée) part. passé.
Vignes épamprées.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877