éparsement

ÉPARSEMENT

(é-par-se-man) adv.
D'une manière éparse.
Après ce qui a été éparsement expliqué sur Monseigneur, on a vu par avance quelle sorte de sensation fit la perte de ce prince [SAINT-SIMON, 295, 28]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Les seigneurs se logerent espartement aux champs, au mieux qu'ils purent [FROISS., II, p. 252, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Esparsement [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Éparse, et le suffixe ment.