épaulé, ée

ÉPAULÉ, ÉE

(é-pô-lé, lée) part. passé.
Blessé à l'épaule, en parlant des animaux. Une jument épaulée. Fig. C'est une bête épaulée, se dit, par comparaison à une bête qui a un vice rédhibitoire, d'une fille qui s'est déshonorée, d'un homme sans capacité et sans talent. Terme d'horticulture. Arbre épaulé, arbre mal taillé ou dont le vent a cassé les branches.
Fig. Qui a de l'appui. Épaulé par un ami puissant.