épaulement

(Mot repris de épaulements)

épaulement

n.m.
1. Massif ou mur de soutènement.
2. Dans un relief montagneux, replat situé après un escarpement.

ÉPAULEMENT

(é-pô-le-man) s. m.
Terme de fortification. Rempart de fascines et de terre, etc. servant à garantir du feu de l'ennemi. Fig.
Dans le dessein de se faire un épaulement contre le cardinal [de Noailles], il [l'archevêque d'Arles] se jeta plus que jamais aux jésuites [SAINT-SIMON, 281, 66]
Mur qui sert à soutenir des terres.
Terme de charpenterie. L'épaulement d'un tenon, côté d'un tenon, moins diminué que l'autre, pour donner plus de force à la pièce de bois. Terme de menuisier. Petit espace de bois plein entre deux mortaises, ou entre une mortaise et l'extrémité de la pièce.

ÉTYMOLOGIE

  • Épauler.

épaulement

ÉPAULEMENT. n. m. Mur qui soutient une masse de terre. En termes de Fortification, il désigne une Espèce de rempart fait de fascines et de terre, etc., qui sert principalement pour garantir du feu de l'ennemi une troupe ou une batterie. Les embrasures d'un épaulement.

En termes de Charpenterie, il désigne la Partie d'un tenon où est pratiquée la mortaise ou la Partie de bois plein qui se trouve entre deux mortaises.

Traductions

épaulement

הכתפה (נ), סוללה (נ), תל מגן (ז)

épaulement

steunpilaar, steunpunt

épaulement

Gewölbepfeiler, Stoß, Stützepfeiler, Widerlager

épaulement

abutmento

épaulement

pegão

épaulement

[epolmɑ̃] nm (GÉOGRAPHIE)escarpment (= mur) → retaining wall