épiement

ÉPIEMENT

(é-pi-man) s. m.
Action d'épier.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    La mauvaise reine dessus dite [Athalie] regna sept ans.... et le huitieme an, le vaillant evesque la fit occire par aguets et espiements [MONSTRELET, I, 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Épier 2.