épistolaire

épistolaire

adj. [ du lat. epistola, lettre ]
Qui se rapporte à la correspondance, aux lettres : Malgré les années, il conserve des relations épistolaires avec elle ils s'écrivent
Roman épistolaire,
roman dont l'action se développe dans une correspondance échangée par les personnages.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

épistolaire

(epistɔlɛʀ)
adjectif
qui concerne la correspondance, les lettres avoir des relations épistolaires avec qqn un roman épistolaire
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ÉPISTOLAIRE

(é-pi-sto-lê-r') adj.
Qui appartient à l'épître ; qui concerne la manière d'écrire les lettres. Genre épistolaire.
Jugeant de vous par moi-même, je suis persuadé, monsieur, que notre amitié n'a pas besoin, pour se conserver dans toute sa force, du secours ou de l'aliment d'un commerce épistolaire [BAYLE, Lett. à Silvestre, 6 juin 1698]
Rien n'est plus propre à nourrir, si l'on peut parler ainsi, la réputation d'un homme de lettres et quelquefois même à la fonder, au moins pour un temps, qu'un grand commerce épistolaire [D'ALEMB., Éloges, Bouhier.]
Si, dans la vie réelle, les lettres sont ce qui met le plus l'homme à nu, il me semble que, dans le roman, l'adoption du style épistolaire est la plus puissante et, pour ainsi dire, la plus vraie des illusions [VILLEMAIN, Litt. fr. XVIIIe siècle, 2e part. 1re leç.]
Genre épistolaire, division des traités de littérature dans laquelle on comprend particulièrement les lettres familières ; règles sur la manière d'écrire une lettre. S. m. Auteur qui a cultivé ce genre. Mme de Sévigné et Voltaire sont nos meilleurs épistolaires.
Terme de paléographie. Papier épistolaire, papier auguste ou royal dont les anciens se servaient pour écrire des lettres.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. epistolaris, de epistola, lettre, épître (voy. ÉPÎTRE).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

épistolaire

ÉPISTOLAIRE. adj. des deux genres. Qui regarde la manière d'écrire des lettres. Il n'est guère usité que dans ces deux locutions : Style épistolaire. Genre épistolaire.

Il s'emploie aussi comme nom et se dit des Auteurs dont les lettres ont été recueillies. Les catalogues de bibliothèques mettent cet auteur parmi les épistolaires.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

épistolaire


ÉPISTOLAIRE, adj. [Epistolère: 1re é fer. 4e è moy. et long, 5e e muet.] Qui regarde la manière d' écrire des lettres. "Style épistolaire. "Le genre épistolaire. Il n'a guère d'usage qu'en ces deux phrâses. * Quelques-uns disent, avoir un comerce épistolaire, etc. il faut dire, être en comerce de lettres, etc. Comerce épistolaire n'est pas admis par l'usage. — M. l'Ab. Sabatier de Castres aplique cet adjectif aux persones. "Le Louangeur Épistolaire, après avoir comparé son hérôs à trois anciens Géomètres, etc. Cela ne peut être bon, ce me semble, que dans le style comique ou satirique. — Épistolaire ne se dit sérieusement que comme substantif, et en parlant des Auteurs, dont les lettres ont été recueillies. "La seconde partie contient.. Les Epistolaires anciens et modernes.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

épistolaire

literal

épistolaire

書信

épistolaire

epistolary

épistolaire

[epistɔlɛʀ] adjepistolary
être en relations épistolaires avec qn → to correspond with sb
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005