éreinteur

ÉREINTEUR

(é-rin-teur) s. m.
Celui qui éreinte, maltraite excessivement dans un discours public ou dans un écrit.
Jamais M. Veuillot, dans ses plus beaux jours, n'a eu la verve bilieuse ni le fouet sanglant de ce formidable éreinteur [le P. Gavazzi] [MARC MONNIER, Revue german. t. XXV, p. 114]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877
Traductions

éreinteur

מבקר קטלני (ז)