étiage

(Mot repris de étiages)

étiage

n.m.
Niveau moyen le plus bas d'un cours d'eau, à partir duquel on mesure les crues.

ÉTIAGE

(é-ti-a-j') s. m.
Le plus grand abaissement des eaux d'une rivière.
L'étiage est marqué par un zéro, et les chiffres mis plus haut que le zéro font connaître les diverses élévations des eaux au-dessus de l'étiage, qui est susceptible de varier ; car, s'il arrive que dans une année les eaux deviennent plus basses que dans celle où l'on a fait l'observation et placé le zéro, le véritable étiage sera plus bas que celui qui est indiqué par l'échelle [LEGOARANT, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. aestivaticum (aestivaticus est dans du Cange), de aestas, été : le niveau de l'été pour une rivière.

étiage

ÉTIAGE. n. m. Le plus grand abaissement des eaux d'une rivière. Indiquer, marquer l'étiage. La hauteur de l'étiage.
Traductions

étiage

magra

étiage

[etjaʒ] nmlow water