évaltonner

ÉVALTONNER (S')

(é-val-to-né) v. réfl.
Prendre un ton dégagé, s'émanciper. Un jeune homme évaltonné.
M. de Breteuil a commencé à s'évaltonner ; il a parlé au roi devant le cardinal pour rétablir l'ordre du tableau dans la promotion [d'ARGENS, Mem. t. III, p. 36]
Terme vieilli, ou du moins provincial.

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et l'ancien franç. valeton, jeune garçon, diminutif de valet, qui signifiait jeune homme (voy. VALET). Évaltonné, très usité en Lorraine, signifie évaporé, étourdi, et quelquefois égaré, hagard.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877