évanoui, ie

ÉVANOUI, IE

(é-va-nou-i, ie) part. passé d'évanouir
Dissipé, disparu. Une ombre évanouie.
Projets évanouis aussitôt que formés [CAMPIST., Andronic, IV, 4]
Et dans cette nuit funeste Je cherchais en vain le reste De mes jours évanouis [J. B. ROUSS., Odes, I, 10]
Les soleils aux soleils succèdent à mes yeux, Les cieux évanouis se perdent dans les cieux [DELILLE, Imag. III]
Qui est en syncope.
Toujours évanouie, Madame, elle ne marque aucun signe de vie [RAC., Baj. IV, 5]
Je proteste contre ceux qui prétendent que je suis tombé en apoplexie ; je n'ai été évanoui qu'un quart d'heure tout au plus [VOLT., Lett. d'Argental, 2 janv. 1767]