évidence

(Mot repris de évidences)

évidence

n.f.
1. Chose évidente : Qu'il faille réduire l'émission de gaz polluants constitue une évidence certitude, truisme
2. Caractère de ce qui est évident : Elle a dû se rendre à l'évidence reconnaître la vérité de qqch après en avoir douté
De toute évidence ou à l'évidence,
sans aucun doute.
Mettre en évidence,
faire ressortir ; démontrer de façon incontestable.
Se mettre en évidence,
attirer l'attention sur soi.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ÉVIDENCE

(é-vi-dan-s') s. f.
Caractère de ce qui est évident ; notion si parfaite d'une vérité qu'elle n'a pas besoin d'autre preuve. L'évidence d'une proposition.
Il faut bien que l'évidence de Dieu ne soit pas telle dans la nature [PASC., dans COUSIN]
Faisons paraître cette vérité dans son évidence [BOSSUET, Loi de Dieu, 3]
Vous ne voyez pas dans une moindre évidence comment.... [ID., Hist. III, 7]
Pour que l'esprit puisse acquiescer à une idée, il faut qu'il connaisse la convenance entre cette idée et son objet par une perception vive et sensible qui n'admette rien de contraire à elle-même ; et l'idée de cette perception est le mode de penser que nous nommons évidence [BOULAINVILLIERS, Réf. de Spinoza, p. 124]
L'évidence appartient proprement aux idées dont l'esprit aperçoit la liaison tout d'un coup [D'ALEMB., Disc. prélim. encycl. t. I, p. 228, dans POUGENS]
Aucune preuve n'a la même force, aucune idée la même évidence, aucune image le même charme pour tous les esprits [DIDEROT, Claude et Néron, à M. Naigeon.]
Évidence des sens ou sensible, celle qu'on acquiert par les sens. Évidence de raison, celle qu'on obtient par le raisonnement.
Les deux exemples que j'ai apportés dans ce chapitre sont plus que suffisants pour faire concevoir que l'évidence de raison consiste uniquement dans l'identité [CONDILL., Art de rais. I, 1]
Évidence de fait, celle qu'on acquiert par le moyen de l'observation. Évidence de sentiment, ce qui paraît certain par le sentiment seul, et sans qu'on puisse en rendre compte. Se rendre à l'évidence, admettre forcément ce qui est incontestable. Se refuser à l'évidence, s'obstiner à contester ce qui est incontestable. Mettre en évidence, faire connaître clairement, manifestement.
Nous sommes encor loin de mettre en évidence Si nous nous conduirons avec plus de prudence [CORN., Cinna, II, 1]
Je ne veux que mettre ici en évidence tous les fondements de cette religion chrétienne qui sont indubitables [PASC., Juif, 1]
Mettre en évidence, faire qu'un objet frappe les yeux, soit remarqué.
La lumière mettra en évidence leurs mauvaises œuvres [BOSSUET, Haine, 2]
Se mettre en évidence, se montrer avec l'intention de se faire remarquer. Se mettre en évidence, être manifesté, en parlant de choses.
De quel front oserais-je, après sa confidence, Souffrir que mon amour se mît en évidence ? [CORN., Suite du Ment. IV, 8]
Être en évidence, être remarqué, attirer l'attention générale.
J'étais placé vis-à-vis d'eux, à deux pas de la table, bien isolé et bien en évidence [MARMONTEL, Mém. v.]
Être en évidence, être manifesté, en parlant de choses.
Eh bien, ta perfidie est-elle en évidence ? [CORN., la Pl. roy. II, 2]
Nier des trahisons qui sont en évidence, à l'infidélité c'est joindre l'impudence [TH. CORN., l'Am. à la m. v, 9]
On dit de même venir en évidence.
Toujours le fond du sac ne vient en évidence [RÉGNIER, Sat. II]

SYNONYME

  • ÉVIDENCE, CERTITUDE. La certitude dépend des motifs de crédibilité ; l'évidence dépend de la clarté de la chose même. La certitude a d'ailleurs, au sens philosophique, une solidité que l'évidence peut ne pas avoir : il était autrefois évident que le soleil tournait autour de la terre ; cette évidence était fausse ; les peuples en croyaient avoir la certitude, ils n'en avaient que la persuasion.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    À greigneur [plus grande] evidence du propos [H. DE MONDEVILLE, f° 97, verso.]
  • XVIe s.
    À faulte d'eloquence ils ne les peuvent mettre en evidence [leurs pensées] [MONT., I, 188]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. evidencia, evidensa ; espagn. evidencia ; ital. evidenza ; du lat. evidentia, de evidens, évident.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÉVIDENCE. Ajoutez : - REM. On a dit à l'évidence, d'une façon adverbiale pour signifier évidemment.
    L'événement dont nous parlons montre à l'évidence que c'est.... [, le National, 26 déc. 1872]
    Cette locution ne paraît pas bonne. On dit bien : à la satisfaction de tous, à mon grand étonnement, etc. Mais à l'évidence ne peut pas se dire absolument, pas plus que à l'éloquence, etc.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

évidence

ÉVIDENCE. n. f. Manière de se présenter d'une chose qui la rend immédiatement visible. Dans cette acception, il ne s'emploie guère que dans quelques expressions : Être en évidence, Être placé de façon à être vu de tout le monde. On dit dans un sens analogue Mettre en évidence, qui signifie aussi Faire connaître clairement, manifestement. On dit encore Se mettre en évidence, Se montrer avec l'intention de se faire remarquer.

Il se dit plus souvent de Ce qui est immédiatement visible pour l'esprit, de ce qui apparaît comme certain. Cela est de toute évidence. L'évidence d'une proposition, d'une preuve, d'une vérité, d'une fausseté. Se rendre, se refuser à l'évidence. Démontrer jusqu'à l'évidence.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

evidence

Evidence, Euidentia.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Synonymes et Contraires

évidence

nom féminin évidence
1.  Caractère évident.
2.  Chose évidente.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

évidence

אמיתה (נ), הוכחה (נ), ודאות (נ), מובהקות (נ), ראיה (נ), אֲמִתָּה, וַדָּאוּת, מֻבְהָקוּת, רְאָיָהduidelijkheidevidenceevidenza, ovvietà, spicco (evidɑ̃s)
nom féminin
1. ce qui est certain, sûr C'est une évidence, elle l'aime.
2. rendre qqch visible
3. sans aucun doute
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

évidence

[evidɑ̃s] nf
[fait] → obviousness
c'est l'évidence même → it's completely obvious, it's completely self-evident
se rendre à l'évidence → to bow to the evidence
nier l'évidence → to deny the evidence
à l'évidence → evidently, obviously
de toute évidence → obviously, evidently
De toute évidence, il ne veut pas nous voir → Obviously he doesn't want to see us.
en évidence → conspicuous
être en évidence → to be clearly visible
La lettre était en évidence sur la table → The letter was clearly visible on the table.
mettre en évidence (= rendre apparent) [+ corrélation, phénomène] → to show (= souligner) → to highlight
(= fait indiscutable) → obvious fact
C'est une évidence → It's an obvious fact., It's obvious.
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005