saturne

Recherches associées à saturne: systeme solaire

SATURNE

(sa-tur-n') s. m.
Terme de la religion des Latins. Un des grands dieux qui précéda Jupiter ; il était fils d'Uranus ou le Ciel. Il n'avait le trône qu'à la condition de dévorer tous ses enfants mâles ; il les dévora en effet, sauf Jupiter, Neptune et Pluton, que Rhée sa femme lui déroba.
[La nature] être sans attributs, force sans providence, Exerçant au hasard une aveugle puissance, Vrai Saturne, enfantant, dévorant tour à tour, Faisant le mal sans haine et le bien sans amour [LAMART., Harold, X]
Le temps de Saturne et de Rhée, l'âge d'or, qui dura tant que Saturne eut le sceptre du monde.
Il est pris quelquefois pour le Temps.
Terme d'astronomie. Une des planètes du système solaire, dont la révolution se fait en 29 ans et demi, dont la rotation se fait en 10 heures 1/2, et qui est à 146 millions de myriamètres du soleil (on met une S majuscule).
Nous serions bien étonnés, si nous étions dans Saturne, de voir sur nos têtes pendant la nuit ce grand anneau qui irait en forme de demi-cercle d'un bout à l'autre de l'horizon [FONT., Mond. 4e soir.]
Saturne est environ dix fois plus loin que nous du soleil [BAILLY, Hist. astr. mod. t. II, p. 157]
Saturne est environné d'un anneau fort mince et sensiblement plan, qui paraît comme un prolongement de son équateur, mais qui partout est séparé du corps de la planète [DELAMBRE, Abrégé astron. 18e leçon.]
Saturne a six satellites qui tournent à fort peu près dans le plan de l'anneau, qui est aussi le plan de l'équateur [ID., ib.]
En astrologie, Saturne est une planète froide, malfaisante, ennemie de la nature de l'homme et des autres créatures.
Ancien terme de chimie. Le plomb (avec une S majuscule).
Dans l'alchimie, on a comparé le plomb à Saturne, non-seulement par ce qu'on a cru ce métal le plus vieux et le père des autres, mais encore parce qu'on le regardait comme très froid [FOURCROY, Conn. chim. t. VI, p. 50]
Plomb fulminant ou Saturne tonnant, ancien nom d'un sel de plomb qui décrépite [FOURCROY, Conn. chim. t. VI, p. 88]
Sel de Saturne, sucre de Saturne, anciens noms de l'acétate neutre de plomb. Extrait de Saturne, ancien nom du sous-acétate de plomb en solution.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. Saturnus, probablement dieu des semailles, de sata, les semailles, regardé comme le premier roi du Latium et, en raison de cela, assimilé au Kronos grec.

saturne

SATURNE. n. m. T. de l'ancienne Chimie, qui désignait le Plomb.

Sel de Saturne, Acétate de plomb cristallisé.

Extrait de Saturne, Sous-acétate de plomb liquide.

saturne

SATURNE, le pere de Jupiter. C'est aussi l'une des sept planettes, Saturnus, Les Alcumistes appellent le plomb Saturne.

Saturnales, estoyent les festes et solennitez que les anciens infideles celebroyent en Decembre en l'honneur de Saturne, Saturnalia, Saturnaliorum.

Traductions

Saturne

Saturn

Saturne

Saturnus

Saturne

Saturnus

Saturne

زحل

Saturne

Сатурн

Saturne

Saturn

Saturne

Saturn

Saturne

Saturn

Saturne

Saturn

Saturne

Saturno

Saturne

Saturno

Saturne

Saturn

Saturne

کیوان

Saturne

Saturnus

Saturne

שבתאי

Saturne

Saturn

Saturne

Szaturnusz

Saturne

Saturnus

Saturne

Satúrnus

Saturne

Saturno

Saturne

土星

Saturne

토성

Saturne

Saturnus

Saturne

Saturnas

Saturne

Saturns

Saturne

ശനി

Saturne

Saturn

Saturne

Saturn

Saturne

Saturno

Saturne

Saturn

Saturne

Saturn

Saturne

Saturn

Saturne

Сатурн

Saturne

Saturnus

Saturne

Zohari

Saturne

ดาวเสาร์

Saturne

Satürn

Saturne

Сатурн

Saturne

Sao Thổ

Saturne

土星