abréviateur

ABRÉVIATEUR

(a-bré-vi-a-teur) s. m.
Auteur qui abrége l'ouvrage d'un autre.
Eusèbe, son abréviateur [de Moïse], qui entasse tant de fables [VOLT., Dial. 24, 17]
[Pour le plan de l'ancienne Carthage] nous sommes réduits aux abréviateurs latins, tels que Florus et Velleius Paterculus [CHATEAUB., Itin. III, 171]
Se dit à Rome des officiers du parquet qui dressent les minutes et les bréviatures des lettres apostoliques.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ABRÉVIATION.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

abréviateur

ABRÉVIATEUR, TRICE. n. Celui, celle qui abrège.

Il se dit particulièrement des Officiers de la Chancellerie romaine chargés de la rédaction des brefs pontificaux.

Il se dit aussi d'un Auteur qui abrège l'ouvrage d'un autre. Justin est l'abréviateur de Trogue-Pompée.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

abréviateur


ABRÉVIATEUR, s. m. [eur ne fait qu'une syll. abrévi-a-teur; 2e. é fer.; tout bref.] Qui fait un abrégé. Il régit la prép. de. L'abréviateur de Baronius.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

abréviateur

abreviador