acéphale

acéphale

adj. [ du gr. kephalê, tête ]
Sans tête : Statue acéphale.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ACÉPHALE

(a-sé-fal') adj.Terme didactique.
Qui n'a point de tête. Un monstre acéphale.
Fig. Qui n'a point ou qui ne reconnaît pas de chef. Concile acéphale. Secte acéphale.
Dans la versification ancienne, vers acéphale, vers tronqué au commencement, et particulièrement l'hexamètre qui commençait par une brève.
S. m. Espèce fabuleuse d'hommes sans tête.
St Augustin assure qu'il a vu des acéphales [VOLT., Oreilles, 5]
En termes d'histoire naturelle, animaux qui n'ont point de tête. Les huîtres sont des acéphales.

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé de deux mots grecs signifiant privatif et tête, (voy. CÉPHALIQUE).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

acéphale

ACÉPHALE. adj. des deux genres. T. didactique. Qui n'a point de tête. Mollusques acéphales. Foetus, monstre acéphale. Statue acéphale.

Il signifie au figuré Qui n'a point ou ne reconnaît point de chef. Concile acéphale, Secte acéphale. Hérétiques acéphales.

Il s'emploie comme nom masculin, surtout en termes de Zoologie. Les huîtres, les moules sont des acéphales.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

acéphale


ACÉPHALE, adj. [Acéphale, 2e é fer. 4e e muet, tout bref.] Sans tête, sans chef. "Monstre acéphale, statue acéphale; et au fig. Concile acéphale, Secte acéphale. = Ce mot, long-temps peu usité, prend faveur depuis quelque temps. " * Un corps politique, dont les membres divisés et presque acéphales sentent que leur sécurité même supôse des règles, Moreau. Je crois qu'il y a quelque chose à dire à l'emploi de ce mot dans cette phrase, et qu'acéphale ne se dit que du corps, et non des membres, qui n'ont qu'une tête commune, et collectivement.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

acéphale

acephalous

acéphale

acéfalo