acanthe

acanthe

n.f. [ du gr. akantha, épine ]
1. Plante ornementale à feuilles longues, très découpées, cultivée dans le midi de la France.
2. Ornement d'architecture imité de la feuille de cette plante et caractéristique du chapiteau corinthien (on dit aussi une feuille d'acanthe) : Des acanthes, des feuilles d'acanthe.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ACANTHE

(a-kan-t') s. f.
Plante dite vulgairement branche-ursine et remarquable par ses belles feuilles découpées et recourbées vers l'extrémité. On a dit que la feuille d'acanthe avait servi de modèle pour l'ornement du chapiteau corinthien.
Voici la fête d'Olympie ! Tressez l'acanthe et le laurier [V. HUGO, Odes, IV, 10]
Ornement d'architecture imité de la feuille d'acanthe.

ÉTYMOLOGIE

  • Acanthus, du grec, épine, mot dans lequel est la racine grecque signifiant, pointe, aiguille (voy. AIGU).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

acanthe

ACANTHE. n. f. Plante de la famille des Labiées, dont l'espèce commune, vulgairement nommée Branche-ursine, est remarquable par ses belles feuilles découpées, dont l'extrémité se recourbe naturellement. La feuille d'acanthe a servi de modèle pour l'ornement du chapiteau corinthien.

Il se dit aussi, en termes d'Architecture, de l'Ornement imité de la feuille d'acanthe.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

acanthe

Acanthe, voyez Branque Ursine.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

acanthe


ACANTHE, s. f. [Acante, l'h est muette. 2e. lon. 3e e muet.] Plante autrement apelée, branche ursine.
   Rem. M. Clément écrit acante, et le fait masc. Ce sont deux chôses contre l'usage. "Le flexible Acante plié en berceau. — Dites: la flexible Acanthe pliée, etc.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

acanthe

acanthus

acanthe

akant, beerklou

acanthe

akanto

acanthe

acanto

acanthe

acanthus

acanthe

acanto