acré

acre

ACRE. n. f. Mesure de superficie en usage dans l'ancienne France et encore employée dans divers pays avec des valeurs différentes. L'acre anglaise vaut un peu plus de 10 ares.

âcre

ÂCRE. adj. des deux genres. Qui a quelque chose de piquant et d'irritant. Une bile âcre. Des humeurs âcres. Le suc de cette plante est âcre. Cela est âcre au goût, est d'un goût âcre. La saveur âcre se fait sentir au fond de la gorge. Figurément, Son humeur est âcre. Il y a toujours quelque chose d'âcre dans ses discours. Un ton âcre.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

acre

Acre, comme sont aux, oignons, et semblables, Acer, acris, et hoc acre.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

acre


ACRE; pénult. longue dans âcre (piquant) et sâcre, (oiseau) bref dans tout le reste: Diacre, nacre, acre, (de terre) sacre (du Roi) D'OLIV.

âcre


ÂCRE, adj. Piquant, mordicant. [1re. lon. 2e e muet.] Bile, humeur, pituite âcre.

acre


ACRE, s. f. [1re brève, 2e. e muet.] Dans le Dict. Grammat. on le marque mal-à-propos masc. d'après Trevoux. — Mesure de terre; cent acres de terre.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788