affiquet

(Mot repris de affiquets)
Recherches associées à affiquets: diaprure, inanité

AFFIQUET

(a-fi-ké) s. m.
Petit objet d'ajustement.
Mme de Montauban était une bossue, pleine de blanc, de rouge et de filets bleus, de parures et d'affiquets [S.-SIM., 140, 43]
Les affiquets, les habits à changer [LA FONT., Cal.]
Ces femmes jolies, Qui par les affiquets se rendent embellies [RÉGNIER, Sat. IX]
Ce mot dans ce sens s'emploie presque toujours au pluriel.
Porte-aiguille à tricoter.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    D'avoir et de riqueches le vaissel bien querqua [chargea] ; Couronnes et capiaus et affiques i a [, Baud. de Seb. II, 431]
  • XVe s.
    Tant d'ameçons et tant d'affiques [VILLON, Repues franches, l'acteur.]
    Tant de bullettes pendantes à chaines d'or, tant de carquans, tant d'affiquetz [DE LABORDE, Émaux, p. 173]
  • XVIe s.
    Il n'entroit en leur pais ny orfevre ny joyaulier pour y faire ou y vendre aucuns affiquetz d'or et d'argent à parer les dames [AMYOT, Lyc. 14]
    Ses bagues, ses petits affiquetz d'or [ID., Timol. 22]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de affique, qui s'est dit pour affiquet et qui est la prononciation picarde de affiche ; mot à mot, ce qu'on attache (voy. AFFICHE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • AFFIQUET. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    Monile, afiquet [CHASSANT, Petit vocabulaire latin-français p. 44]

affiquet

AFFIQUET. n. m. Parure, ajustement. Il ne se dit guère qu'au pluriel, et par raillerie, en parlant des Menus ajustements d'une femme. Avec tous ses affiquets, elle se croit jolie. Il est familier.

AFFIQUET se dit encore de Deux espèces de petits godets de bois reliés ensemble par un caoutchouc que l'on met aux extrémités des aiguilles à tricoter quand on interrompt son ouvrage.