aigrement

aigrement

adv.
Avec aigreur : Elle a répliqué aigrement à ses contradicteurs.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

aigrement

(ɛgʀəmɑ̃)
adverbe
de manière méchante, blessante répondre aigrement à qqn
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

AIGREMENT

(è-gre-man) adv.
D'une manière aigre, avec aigreur. Il ne se dit point au propre. Il lui a répondu aigrement.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Cil respundi egrement e par rampodne, si li dist.... [, Rois, 377]
    E li reis Benadab egrement s'en curuchad, e ses messages al rei Achab enveiad [, ib. 324]
    Tel i out des prelaz parla si egrement Que la pape li dist : fratre, tempréement [, Th. le Mart. 55]
    E quant vers saint iglise volt li reis rien mesprendre, Qui la devreit par tut e tenser e defendre, Li evesque l'en deivent mult egrement reprendre [, ib. 71]
  • XIIIe s.
    Le comte de Flandres et ses gens y coururent sus moult aigrement et viguereusement et à pié et à cheval [JOINV., 233]
  • XIVe s.
    Vous m'estes venue tencer Et reprendre fort aigrement [, L'alch. à nat. 155]
  • XVe s.
    Et ils savoient bien qu'il avoit en la cité grand avoir assemblé ; car tout le pays d'entour y estoit affui ; si se penoient d'assaillir chacun jour plus aigrement [FROISS., I, I, 161]
  • XVIe s.
    Son secretaire qui l'avoit voulu empoisonner, il ne le punit pas plus aigrement que d'une mort simple [MONT., II, 128]

ÉTYMOLOGIE

  • Aigre et ment ; provenç. agramen, aigrament ; catal. agrament ; ital. agramente (voy. AIGRE).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

aigrement

AIGREMENT. adv. D'une manière aigre. Il n'est guère usité qu'en parlant de la Manière aigre dont on parle ou dont on écrit. Répondre aigrement. Il lui écrivit fort aigrement.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

aigrement

Aigrement, Acriter, Acerrime, Acerbe.

Reprendre aigrement le fait d'autruy, Prosequi dicto improbum factum alicuius.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

aigrement


AIGREMENT, adv. D'une manière aigre. [Ègreman, 1re è moy. 2e e muet, 3e lon. en a le son d'an.] Il ne se dit point au propre: on ne l'emploie qu'au figuré; parler aigrement, répondre, écrire fort aigrement. Voy. AIGRE à la fin.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

aigrement

חמוצות (תה״פ), חֲמוּצוֹת

aigrement

bits, nors, scherp, vinnig

aigrement

agrament

aigrement

acide

aigrement

agramente