alezan, ane, ou alzan, ane

ALEZAN, ANE, ou ALZAN, ANE

(a-le-zan, za-n', ou al-zan, za-n')
Adj. Ne s'emploie qu'on parlant du cheval ou de la jument. Il désigne ce genre de robe dans laquelle le corps est recouvert de poils rouges ou bruns plus ou moins foncés, les crins et les extrémités étant de même couleur ou d'une nuance plus claire. L'alezan fauve, l'alezan clair, l'alezan cerise, l'alezan doré, l'alezan châtain, l'alezan brûlé : telles sont les espèces que l'on distingue.
On voit au côté droit, sur un cheval alezan, un cavalier enveloppé dans un manteau rouge [FÉN., XIX, 335]
S. m. Un alezan.

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. alazan ; portug. alazão. On le fait venir de l'arabe : ou al hasan, le beau, l'élégant ; ou al hisan, cheval beau et de race ; ou al' athan, la fumée, par comparaison avec la couleur qu'indique alezan.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ALEZAN. - REM. ALEZAN, BAI. Le cheval alezan a les crins et les extrémités de la même couleur que la robe, tandis que le cheval bai a les crins et les extrémités noirs.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La pluspart du temps il alloit à cheval monté sur une grande haquenée alezanne qui avoit plus de vingt ans [BRANT., d'Estrées.]

ÉTYMOLOGIE

  • Arabe, ahlas, fém.
    Halsa ( 2nd a long), qui caractérise un cheval de couleur alezane [MARCEL DEVIC, Dict. étym., qui tire le mot français du féminin arabe.]