altération

altération

n.f.
1. Action d'altérer la nature de qqch ; résultat de cette action : Cassette que l'on peut réenregistrer sans altération du son dégradation, détérioration ; amélioration adultération, falsification bouleversement, décomposition ; impassibilité
2. En musique, signe conventionnel qui modifie la hauteur de la note à laquelle il est affecté : Les altérations musicales sont le dièse, le bémol et le bécarre.

altération

(alteʀasjɔ̃)
nom féminin
1. changement de l'état de qqch l'altération de la voix de qqn
2. changement en mal l'altération de la santé de qqn

ALTÉRATION

(al-té-ra-sion ; en poésie, cinq syllabes) s. f.
En termes de physique, changement dans l'état d'une chose. L'altération d'un sel, d'une liqueur.
Dans l'usage ordinaire, changement de bien en mal.
Il y a des altérations dans le texte [BOSSUET, Hist. II, 13]
Que la copie soit sans altération [ID., Polit.]
Les altérations qu'ils faisaient à loi de Dieu [ID., Hist. II, 13]
Falsification des monnaies. On ne saurait trop sévèrement punir l'altération des monnaies.
Émotion pénible qui se manifeste par le changement des traits, de la voix. L'altération de sa voix annonce une émotion profonde. Il répondit avec altération.
Grand besoin de boire. Il éprouve une altération que rien ne peut calmer.
En termes de musique, changement qu'on fait subir à certaines notes d'une gamme ou d'un accord.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Alteration est transmutation d'aucune qualité [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Parce qu'il n'y avait ny enflure ny alteration par le dehors [MONT., I, 100]
    La mule mouroit d'alteration [DESPER., Contes, XCII]
    Sans qu'on se fust doubté d'aucune alteration ny changement en sa personne, il luy prit tout soudain une.... [AMYOT, P. Aem. 62]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. alteracio ; esp. alteracion ; ital. alterazione (voy. ALTÉRER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ALTÉRATION. Ajoutez :
  • Il se dit aussi des dérangements de la santé.
    Pour réparer.... dans un climat qui vous était salutaire l'altération que celui d'Édimbourg a faite à votre santé [J. J. ROUSSEAU, Lett. à milord Maréchal, 25 mars 1764]
    Puisque vous voilà rétablie, j'aime mieux qu'il y ait eu de l'altération dans votre corps que dans votre cœur [ID., Lett. à Mme de Latour, 10 févr. 1765]

altération

ALTÉRATION. n. f. Changement dans l'état d'une chose. En ce sens, il n'est guère usité que dans les Sciences physiques. L'altération des qualités dans les corps. L'altération d'un sel, d'une couleur, d'une liqueur. Altération subite, lente, graduelle.

Dans l'usage ordinaire, il signifie Modification de bien en mal dans l'état d'une personne ou d'une chose. L'altération des couleurs de cette étoffe, de ce tableau. Tous les excès causent de l'altération dans la santé. L'altération des organes. L'altération du sang, de la lymphe. L'altération du texte est manifeste dans ce passage. L'altération de son caractère, de son humeur, vient de ses longs chagrins. Il n'y aura jamais d'altération dans mes sentiments, dans mon amitié pour lui. Ces événements ont causé une altération sensible dans les moeurs, dans les usages de la nation. La forme du gouvernement a éprouvé de grandes altérations. Son tempérament a subi une profonde altération. L'altération de ses traits, de son visage annonce combien il a souffert. L'altération de sa voix vient d'une longue maladie. Il n'entendit pas ces paroles sans une altération visible.

ALTÉRATION, en parlant des Monnaies, signifie Falsification des monnaies par l'excès de l'alliage. L'altération de la monnaie est un délit sévèrement puni par la loi.

En termes de Musique, il se dit de Tout changement chromatique qu'on fait subir à une note. L'altération est ascendante ou descendante, mélodique ou harmonique.

alteration

Oster l'alteration, Depellere sitim, Restringere vel Sistere.

altération


ALTÉRATION, s. f. [Altéra-cion, et en vers ci-on, 2e é fer. tout bref.] 1°. Changement de bien en mal; altération dans la santé, dans le sang, dans les humeurs; et au fig. altération dans les esprits, dans l'amitié, etc. = 2°. Émotion d'esprit. "Il dit cela avec altération. Son discours causa une grande altération dans les esprits. = 3°. Grande soif: "l'altération est une suite de la fièvre. = 4°. Falsification des monnoies par l'excès de l'alliage. — Voy. une remarque à ALTÉRER, n°. 1.

Synonymes et Contraires

altération

nom féminin altération
Traductions

altération

הסתלפות (נ), השתבשות (נ), התעוותות (נ), התקה (נ), סירוס (ז), עיוות (ז), הִסְתַּלְּפוּת, הִתְעַוְּתוּת, עִוּוּת, הִשְׁתַּבְּשׁוּת

altération

Wechsel

altération

ŝanĝiĝo

altération

perubahan

altération

mudança

altération

ändring