amolli, ie

AMOLLI, IE

(a-mo-li, lie) part. passé.
Rendu mou. La terre amollie par les pluies.
Énervé. Amolli par les voluptés.
Se dit, en gravure, des contours équivoques, qui ne sont pas assez ressentis.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877